Sénégal: un influent édile quitte l'association des maires dirigée par le frère du président Macky Sall - Le360afrique.com

Sénégal: un influent édile quitte l'association des maires dirigée par le frère du président Macky Sall

Mise à jour le 14/06/2019 à 17h15 Publié le 14/06/2019 à 17h13 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

Barthelémy Dias

Barthélémy Dias

© Copyright : dr

#Politique

#Sénégal Le maire de la commune de Mermoz/Sacré-Cœur vient de claquer la porte de l’Association des maires du Sénégal (AMS). Barthélémy Dias refuse d’être membre d’une association dirigée par Aliou Sall, frère du président Macky Sall, cité dans le scandale du pétrole sénégalais.

«J'ai décidé de démissionner. Je refuse d’appartenir à une association dirigée par un vulgaire voleur notoirement connu de tous et aujourd’hui reconnu de tous. Ce voleur est certes frère d’une haute personnalité, mais reste et demeure aux yeux des Sénégalais un voleur», a dit Barthélémy Dias.

Au cours de sa conférence de presse de ce jeudi 13 juin, le maire de Mermoz/Sacré-Cœur a également mis en doute les compétences d’Aliou Sall qui occupe plusieurs postes de responsabilité au Sénégal.  Ce dernier est à la fois maire de la commune de Guédiawaye, président de l’Association des maires du Sénégal (AMS), et aussi directeur général de la Caisse des dépôts et consignation. Un cumul de fonctions qu’a toujours dénoncé l’opposition sénégalaise. «Dans un Sénégal normal, monsieur Aliou Sall ne dispose d’aucune compétence qui lui permettrait d’intervenir dans un dossier de cette nature», a ajouté Barthélémy Dias.
Il a également demandé à tous les maires proches de Khalifa Sall, notamment Soham Wardini, actuelle édile de Dakar, de quitter l’AMS.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: Aliou Sall démissionne pour «mettre à l’aise» Macky Sall

A noter que les maires de l’opposition s’étaient eux aussi désolidarisés de l’Association des maires du Sénégal qui, après les révélations faites par la BBC sur le scandale du pétrole au Sénégal, avait apporté son soutien à Aliou Sall.
Bara Gaye, maire de Yembeul Sud (banlieue de Dakar) était le premier à se signaler dans ce sens. «Le communiqué n’engage que ses auteurs dont le secrétaire général Mbaye Dionne (maire de Ngoudiane) et le trésorier général Abdoulaye Diop (maire de Guinaw rails) qui se considèrent plutôt comme des valets d’Aliou Sall que des dignes représentants des 600 maires que nous sommes. Je me désolidarise totalement et vigoureusement du soutien apporté à Aliou Sall dans ce scandale du siècle et demande, par conséquent, que toute la lumière soit faite», avait-il martelé sur Seneweb.

Tout en dénonçant le fait que les textes de l’AMS soient violés par ses autres collègues maire, il avait aussi demandé la démission d’Aliou Sall de la présidence de l’AMS. «Compte tenu de la gravité des accusations, j’exige la démission du président de l’AMS qui n’est plus digne de parler et d’agir en mon nom, tant que Dame justice ne se prononce pas de manière objective», avait-il ajouté.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: l'affaire de corruption du frère de Macky Sall fera fuir les investisseurs, selon un expert

Mamadou Diarra, son collègue de la commune de Pikine-Nord lui avait aussi emboité le pas. «Je suis maire comme tous les maires du Sénégal et membre de l’AMS. Mais je ne suis pas du bureau de l’AMS et ce communiqué ne m’engage pas. Je ne soutiens pas Aliou Sall, je soutiens la vérité», avait-il déclaré.

Le maire de Pikine-Nord avait également dénoncé la politique de deux poids, deux mesures adopté par le bureau de l’AMS dans les affaires Khalifa Sall et Aliou Sall. «Khalifa Sall a été maire de la capitale et secrétaire général de l’Association internationale des maires francophones. Lorsqu’il a eu maille à partir avec la justice, le bureau de l’Association des maires du Sénégal n’a pas écrit un communiqué pour le soutenir», a-t-il rappelé.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: l'affaire de corruption du frère de Macky Sall fera fuir les investisseurs, selon un expert


Et de poursuivre: «Aujourd’hui, s’il s’agit d’Aliou Sall, le président, je suis désolé de constater qu’ils se mettent à vouloir lui porter une solidarité qui n’engage que ses auteurs. Je ne soutiens personne. Même si l’association est là pour soutenir tous les maires, mais dans la vérité et dans l’éclatement de la vérité devant la justice».

A LIRE AUSSI :

0.48135805130005 Sec