Sénégal. Ziguinchor: l'armée neutralise le braqueur qui hantait le sommeil des populations - Le360afrique.com

Sénégal. Ziguinchor: l'armée neutralise le braqueur qui hantait le sommeil des populations

Mise à jour le 19/12/2018 à 16h41 Publié le 19/12/2018 à 10h57 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

Casamance

Casamance

© Copyright : dr

#Société

#Sénégal Le braqueur qui terrorisait des commerçants et populations de Ziguinchor a été neutralisé par l’armée sénégalaise. Mamadou Coly a été abattu par les forces de sécurité affectées à la zone Sud.

Les populations et commerçants de la Casamance qui étaient toujours victimes de braquage vont enfin pouvoir dormir tranquillement. L’homme qui semait la terreur dans cette zone a été mis hors d’état de nuire. Mamadou Coly, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été abattu dans la nuit du lundi 17 au mardi 18 décembre 2018, par les militaires déployés dans la région de Ziguinchor pour y maintenir la sécurité des populations et des biens.

Selon les premières informations obtenues par la Radio Futur média, cet homme était le cerveau d’un gang qui opérait des braquages sur les routes de la Casamance. Il a été neutralisé aux environs du village de Camaracounda, situé en Basse Casamance, à quelques kilomètres de la frontière entre le Sénégal et la Guinée-Bissau. Ce village fait parti de la communauté rurale de Boutoupa-Camaracounda, dans l'arrondissement de Niaguis, du département de Ziguinchor et de la la région du même nom.


LIRE AUSSI: Casamance: des exploitants forestiers disparaissent sans laisser de traces


 
Mamadou Coly, alias Mbaye Sy, dépouillait les populations qui avaient la malchance de croiser son chemin. Il a été cité dans deux braquages. Le premier a eu lieu le 27 octobre dernier à Teubi, sur l’axe routier Ziguincho-Bignona. Il a récidivé le 3 novembre au croisement de Marsassoum, dans la région de Sédhiou. Pour mieux assurer la sécurité des populations, «les éléments déployés dans la zone militaire 5 ont organisé un traque contre ce malfaiteur», précise l’armée.

Ne voyant aucune issue, Mamadou Coly est allé se cacher entre les villages de Camaracounda, Guidel et Pouboss. Mais c’était sans compter avec le professionnalisme et abnégation des militaires qui étaient à ses trousses et qui l’ont «définitivement neutralisé» ce lundi 17 décembre 2018.  Ce qui, en langage militaire, signifie qu'il a été abattu.

A LIRE AUSSI :

0.42138504981995 Sec