Tunisie: licenciement de 1.200 employés et mesures financières pour sauver Tunisair - Le360afrique.com

Tunisie: licenciement de 1.200 employés et mesures financières pour sauver Tunisair

Mise à jour le 12/02/2019 à 15h48 Publié le 12/02/2019 à 15h44 Par Moussa Diop

Tunisair
© Copyright : DR

#Economie

#Tunisie Le ministre du Transport tunisien vient d’annoncer trois mesures phares visant à sortir la compagnie aérienne tunisienne de la crise dans laquelle elle se débat actuellement. La mesure phare reste le licenciement de plus de 15% des effectifs de Tunisair.

Après l’annonce par la compagnie de l’arrêt de dessertes jugées non rentables et la révision à la baisse des ambitions de développement en Afrique pour faire face à la crise aiguë qu’elle traverse, c’est au tour de l’Etat tunisien d’annoncer des mesures pour sortir la compagnie nationale tunisienne de la zone de turbulences.

En gros, le plan de sauvetage de l’Etat s’articule autour de trois leviers. D’abord, conscient que le problème fondamental de Tunisair est celui de son personnel pléthorique, l’Etat a décidé d’autoriser la compagnie à tailler sur ses effectifs.


LIRE AUSSI: Tunisair dans une zone de turbulence à «cause» de la révolution souhaite licencier 1.200 salariés


L’annonce a été faite par le ministre du Transport, Hichem Ben Ahmed, lors d’une séance d’audition à la Commission parlementaire de la réforme administrative. L’opération va porter sur le licenciement de 1146 employés sur les 7.800 salariés que compte la compagnie, pour une flotte évaluée à 30 appareils. A titre d’illustration, Royal Air Maroc qui compte une flotte de 56 appareils emploie environ 4.000 salariés.

Avec cette réduction, Tunisair, qui emploie actuellement 222 agents par avion, compte baisser de  taux à 164, en 2020. Malgré cette réduction des effectifs, Tunisair sera loin de la norme mondiale qui est de 80 agents, toutes spécialités confondues, par avion en exploitation.

La pilule sera difficile à faire avaler aux salariés et syndicats tunisiens en ces périodes difficiles.


LIRE AUSSI: Tunisair: en crise, la compagnie revoit ses ambitions à la baisse


Outre la réduction des effectifs, Tunisair table aussi sur une injection de fonds de la part de l’Etat afin qu’elle puisse faire face à son endettement et à son exploitation. Sur ce point, le ministre a avancé un apport de 100 millions de dinars tunisiens. Un montant nécessaire pour permettre le paiement des factures et améliorer les équilibres financiers. L’Etat va aussi, dans ce cadre, solliciter le rééchelonnement des dettes de Tunisair auprès de l’OACA –Office de l’aviation civile et des aéroports- sur une période de 4 à 5 ans.

Enfin, l’Etat tunisien soutient le rajeunissement de la flotte de la compagnie qui commence à prendre de l’âge. Dans ce cadre, Tunisair va acheter 5 nouveaux appareils d’ici l’année prochaine. Il s’agit de 5 Airbus A320 neo moins gourmands en kérosène. En plus, elle compte louer d’autres appareils pour augmenter sa flotte.


LIRE AUSSI: Tunisie: Tunisair négocie pour accélérer la livraison de ses Airbus


Ce rajeunissement de la flotte va contribuer à réaliser des économies au niveau de la facture du carburant, sachant que la nouvelle génération d'appareils consomme beaucoup moins de kérosène.

A travers ces mesures, les autorités tunisiennes espèrent sortir la compagnie de la zone de turbulences dans laquelle elle est plongée depuis plusieurs années. Une nécessité avant l’ouverture du ciel tunisien (Ope Sky), en vertu d'un accord signé avec l’Union européenne.

A LIRE AUSSI :

0.41088485717773 Sec