Les recettes anti-jihadistes de M. Fillon | www.le360.ma

ع
François Fillon
© Copyright : DR

Les recettes anti-jihadistes de M. Fillon

Par Péroncel-Hugoz le 06/01/2017 à 11h58

La propulsion au premier rang des candidats à l’élection présidentielle française de 2017 du néo-gaulliste François Fillon, au détriment des «favoris» Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, a provoqué une ruée sur les écrits récents de cet homme politique discret, lus par notre blogueur.

aA

Le plus vendu, le plus lu, le plus commenté des nouveaux livres de M. Fillon paraît être Vaincre le totalitarisme islamique (Albin Michel, 2016, 155 p.). L’islam fait vendre, tous les éditeurs européens le savent depuis dix ou quinze ans. Beaucoup d’auteurs écrivant sur ce thème se copient les uns les autres... L’ancien chef de gouvernement du président Sarkozy a-t-il fait oeuvre originale dans l’essai pré-cité?

 

Il ne suffit pas en effet de se placer soi-même sous les prestigieuses égides d’Albert Camus, Richelieu, Montaigne, Renan, Hannah Arendt, voire d’invoquer la Sagesse persane, sans oublier, évidemment, Charles de Gaulle, pour être soi-même à la hauteur. Mais laissons toute idée préconçue et allons directement aux textes de François Fillon !

 

Quelques citations

 

Chers lecteurs, jugez donc par vous-mêmes ! 

 

«[Après les premiers attentats dans Paris], de nombreux intellectuels, vexés sans doute d’avoir découvert à cette occasion ce peuple auquel ils ont confisqué la parole depuis quelques décennies [ont mis en doute la gravité de la situation]».

 

«Il y a tellement de «loups solitaires» qu’ils ont fini par constituer une meute!».

 

«Pour reprendre l’écrivain [algérien] Boualem Sansal: «La France a fait montre de cécité, naïveté, ignorance».

 

«Sur les six premiers mois de 2016, 550 attentats ont été recensés, soit plus de 4.000 morts, soit trois attentats par jour [dans le monde]».

 

«Le serpent change de peau, non de nature!» (adage persan).

 

«Après la Révolution de 1789, la France s’est trouvée une autre religion mensongère et idolâtre: la démocratie et la laïcité», écrit le magazine francophone de l’Etat islamique, dans sa livraison du 12 février 2015».

 

«En Syrie, Poutine a fait preuve d’un pragmatisme froid mais efficace (...). La Russie a obtenu en six mois ce que les Etats-Unis et leurs alliés n’ont pu réaliser depuis 2014».

 

«Nous avons refusé, par peur de stigmatiser, par souci de ne pas blesser, de faire le lien entre religion et terrorisme», etc., etc.

 

Après les constats, les remèdes...

 

S’il est élu à l’Elysée au printemps 2017, voici les quatre mesures «concrètes» que M. Fillon promet d’édicter aussitôt, dans le cadre des lois françaises existantes:

 

- Le «bannissement perpétuel» de la France sera appliqué à certains Français ou étrangers résidents dans l’Hexagone, sur le modèle de ce que décréta Danton, sous la Révolution, à l’encontre des nationaux ayant pris les armes contre le pays, et dont le nombre est à présent estimé à 2.000. (Notons que peu de temps après avoir, jadis, édicté la même mesure, Danton fût guillotiné par ordre de son rival Robespierre, lui-même étant décapité ensuite...). Conséquence de ce bannissement: la nationalité française sera retirée aux bannis, avec effet «immédiat et effectif».

 

- Les individus, convaincus «d’entretenir des intelligences avec une puissance ou une organisation étrangère, en vue de susciter des actes d’agression contre la France», seront punis de trente ans de détention criminelle.

 

- «Expulsion sans délai du territoire national, avec interdiction d’y revenir, aux étrangers de mouvance intégriste et tenant des propos incompatibles avec les valeurs de la République française». 

 

- Surveillance sévère d’«Internet, devenu l'un des meilleurs sergents recruteurs de Daech» sur le modèle de la surveillance des banques pratiquant le blanchiment d’«argent sale», avec si besoin est, sous contrôle d’un juge, coupure de l’accès à la Toile.

 

Comme l’écrit le général de Gaulle, dans le tome II de ses «Mémoires de guerre»: «L’optimisme va bien à qui en a les moyens...»

 

M. Fillon a-t-il ces moyens? Et ses concurrents?... Réponse mi-2017 Inchallah !