Le360 Actualités Maroc

ع
Zineb Ibnouzahir

Zineb Ibnouzahir

© Copyright : Achraf Akkar

L’enfer c’est l’autre

Par Zineb Ibnouzahir (@ZinebIbnouzahir) le 29/03/2020 à 12h17 (mise à jour le 07/04/2020 à 21h10)

Très fières de l’homme qui partage notre vie. Si, si, il prend son rôle de pourvoyeur de nourriture très au sérieux. Un vrai chasseur de paquets de pâtes, armé de son masque, de ses gants, de sa petite bouteille de gel hydro-alcoolique… Un genre d’Indiana Jones à la conquête de Marjane.

aA

A l’heure du confinement, on ne vit pas la réclusion de la même manière selon que l'on soit célibataire ou en couple.

 

Aux uns les affres de la solitude, les monologues devant une tasse de tisane fumante, les conversations avec son reflet dans le miroir, puis avec son géranium, quand on ne supporte plus d’être contredit par son propre reflet…

 

Aux autres les tourments du huis clos à deux… Au début, le confinement, on se disait «ouais pourquoi pas. Ça va nous faire des vacances, du temps passé à deux, avec les enfants de surcroît. Il faut prendre les choses du bon côté, en profiter pour renforcer nos liens, blablabla…».

 

Et puis le temps passe…

 

Jour 1

On était pourtant pleine de bonnes intentions, de volonté et de bonne humeur, qu’on espérait, pour la peine, contagieuse. On avait des objectifs, et on y croyait. On s’y accrochait, même.

 

Devenir une sorte de Mary Poppins avec les gosses, ultra-patiente, souriante, gentille, mais ferme, bien sûr créative, passionnée et passionnante, intelligente, cela va de soi, et débordant d’idées pour les occuper toute la journée, avec le sourire (sivouplé).

 

Devenir la meilleure des profs, et dévoiler enfin au grand jour le talent et le génie incompris de notre gosse. Car, oui, on le sait, au fond de nous, tout est une question de méthode, de pédagogie, de respect de l’enfant, d’écoute, de communication non violente.

 

Devenir une employée modèle, et prouver à notre boss que même à distance, on casse la baraque, on déchire tout, même en mode télétravail. Prête à en découdre pour justifier notre salaire.

 

Garder la forme, se sculpter un corps de rêve pour les beaux jours à revenir. Yoga challenge, 10 minutes Abs, Zumba… Taille 36, nous voilà!

 

Devenir une pro de la kerrata, une spécialiste de la désinfection, un cordon bleu ès cuisine franco-marocco-hispano-italo-américo-asiatique, pour contenter et surprendre tout le monde…Et obtenir une reconnaissance éternelle.

 

Et bien entendu, clou de ce spectacle qu’on se passait en boucle en ce jour 1 du confinement, redevenir une femme aimante, aimée, amoureuse, désirable à toute heure de la journée et de la nuit comme au premier jour, histoire de se persuader que cet enfermement forcé pourrait être, pourquoi pas, une deuxième lune de miel.

 

Jour 2

Très fières de l’homme qui partage notre vie. Si, si, il prend son rôle de pourvoyeur de nourriture très au sérieux. Un vrai chasseur de paquets de pâtes, armé de son masque, de ses gants, de sa petite bouteille de gel hydro-alcoolique… Un genre d’Indiana Jones à la conquête de Marjane.

 

Jour 3

On a été forcé de revoir nos objectifs quelque peu à la baisse…

 

Il nous reste encore un peu de volonté pour interdire les jeux en ligne, la PS4 et Tic Toc… On va tenir bon, ils vont bien finir par aimer lire et rester tranquilles.

 

Sur le coin bureau naguère organisé, à côté de l’ordi portable, une tasse de café desséché, des miettes de biscuits, une bouteille de désinfectant, une couche-culotte et un paquet de lentilles…

 

La nuisette sexy livre encore bataille contre l’appel du pyjama en pilou, et l’amour à entretenir pour son conjoint a du mal à trouver son chemin entre les caleçons, chaussettes et fringues qu’il sème sur son passage, tout au long de la journée.

 

Jour 5

C’est fini, on le sait maintenant, notre gosse n’est définitivement pas un génie incompris… Ses profs avaient raison, enfin non, ils nous avaient épargné jusque là. P… ça reprend quand l’école? Plus jamais on ne leur fera de remarques désobligeantes!

 

Mais qu’est-ce qui nous a pris de nous fixer autant d’objectifs? Sachant qu’on est la seule à en avoir pris, visiblement! Parce que si jamais on décidait de ne pas se lever aujourd’hui, eh bien, tout foutrait le camp. Ils seraient même prêts à bouffer des nuggets surgelés pour ne pas se faire une entorse, en les mettant au four.

 

On a demandé de l’aide à celui qui partage le même toit que nous, mais il a argué qu’il avait fait les courses il y a 2 jours… Ne sait pas quoi répondre. On a voulu lui crier un truc, encore, mais tout d’un coup, il a éternué…

 

Dans le doute, il est parti se confiner dans la chambre, devant la télé, pour récupérer…On sait jamais.

 

 

Jour 6

9h45: «Maman j’ai faim! Qu’est ce qu’on mange à midi?»

 

11h59: Il passe en mode apéro, enfoncé dans le canapé, gloussant en parlant à ses potes sur WhatsApp vidéo.

 

Jour 8

Nuisette sexy: 0

Pyjama pilou: 1 (c’est devenu notre habit de nuit et de jour aussi).

Lunette des toilettes relevée: 0

Nombre d’heures passées par «Môssieur le chef de famille» devant un écran: 18/24h

Nombre de casseroles sales dans l’évier: 6

Nombre de coups de main proposés par jour: 1 (après qu’on a piqué la 4ème crise d’hystérie de la journée). «Mais c’est pas la peine de te mettre dans cet état-là ma chérie, fallait le dire que tu avais besoin d’aide! Tu sais on peut pas deviner si tu ne le dis pas clairement…»

Est-ce qu’on succombera encore une fois aux joies de la maternité? JAMAIS!

Et du mariage? ach dana!

 

 

Jour 10

On a fait l’essai de ne rien ranger, juste pour voir… C’est décidé, après le confinement, on change de vie. C’est quoi, déjà, le nom de cette avocate?

 

On vient de lire une info fort intéressante… «Le taux de létalité au coronavirus serait plus faible chez les femmes. Un taux de létalité qui serait chez les hommes de 2,8 %, contre 1,7 % chez les femmes», qu’ils disent, dans cette étude chinoise.

 

«Les femmes semblent ainsi avoir une réponse immunitaire plus forte aux infections», qu’ils disent, les scientifiques. Tu m’étonnes! Et la charge mentale, on en parle?

 

«Chérie, où est-ce que t’as encore caché la manette de jeux?»… Et si on l’envoyait faire des courses sans masque, sans gants, sans gel hydroalcoolique?

 

Jour 12

Info du jour: «des recherches sont en cours pour tenter de déterminer pourquoi les femmes ont une réponse immunitaire plus forte»… Hahahahaha (rire dément).

 

«Une hypothèse porte notamment sur la production d'oestrogène». Et nous qui pensions que ces foutus oestrogènes n’étaient là que pour nous pourrir la vie avec les hauts et les bas qu’ils nous infligent chaque mois depuis la puberté, sachant que ça devient pire à la ménopause. Même pas de répit.

 

Jour 13 

No comment… Plus la force de parler. D’ailleurs, on ne parle plus, on grogne.

 

Jour 14 

Info du jour: «le chromosome X, qui contient de nombreux gènes relatifs à l'immunité, est par exemple présent en deux exemplaires chez la femme contre un seul chez l'homme»…

 

Mais comment en est-on arrivé à se faire qualifier de «deuxième sexe» et à l’accepter? C’est quoi cette arnaque?