Le360 Actualités Maroc

ع
cover vidéo Le Minbar de la Koutoubia de nouveau mis à l’honneur

Le minbar de la Koutoubia, chef d'œuvre majeur de l’art arabo-andalou, est visible au Palais El Badi dans le cadre du Mois du patrimoine.

© Copyright : DR

À Marrakech, le minbar de la Koutoubia de nouveau sous le feu des projecteurs

Par Ayoub Ibnoulfassih le 07/05/2022 à 17h01

Œuvre majeure du patrimoine culturel de Marrakech, le minbar de la Koutoubia est mis à l’honneur à l’occasion du Mois du patrimoine qui se tient du 18 avril au 18 mai 2022 sous le thème «Le minbar de la mosquée Koutoubia: mémoire et souvenirs».

aA

L’exposition du minbar au Palais El Badi de Marrakech a pour but de mettre en avant le savoir-faire manuel des artisans marocains.

 

Ainsi, le plus vieux minbar au monde en état de conservation au Palais El Badi a été, de nouveau, mis à l’honneur jeudi 5 mai 2022, dans le cadre du Mois du patrimoine qui se tient du 18 avril au 18 mai 2022 sous le thème «Le minbar de la mosquée Koutoubia: mémoire et souvenir».

 

L’occasion de présenter ce chef d'œuvre majeur de l’art arabo-andalou au grand public et aux férus d’histoire.

Record: la «Tour de la mosquée de la Koutoubia» de Churchill devrait dépasser la barre des 3,5 millions de dollars

 

Vers la fin des années 90, la chaise à prêcher, symbole de l’art arabo-andalou, a fait l’objet d’une importante campagne de restauration, menée par les artisans marocains ainsi que des restaurateurs du Metropolitan Museum of Art de New York. C'était à l’initiative de Patti Birch, galeriste américaine qui lors d’une visite au Maroc fut émerveillée devant ce joyau aux frises épigraphiques et motifs géométriques uniques.

 

Devant l’état de délabrement avancé du minbar, elle s'est mobilisé pour sa sauvegarde en levant des fonds à des fins de restaurations. «Tombée amoureuse du Maroc, Patti Birch s'est mobilisée pour la restauration de ce minbar», se souvient Faten Safieddine, historienne de l’art ayant côtoyé de près la mécène américaine.

 

La restauration réussie du minbar témoigne du savoir-faire manuel des artisans marocains qui ont su reproduire à l’identique des motifs réalisés par leur homologues de Cordoue au XIIe siècle.

 

Aujourd’hui, le minbar est prêt à accueillir de nouveau ses visiteurs dans sa demeure, sise, Palais El Badi de Marrakech.