Le360 Actualités Maroc

ع
Aziz Akhannouch

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a reçu ce jeudi 24 mars 2022 la directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, en présence du ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaïd.

© Copyright : Département du chef du gouvernement

Aziz Akhannouch reçoit Audrey Azoulay, directrice générale de l'UNESCO

Par Majda Benthami le 24/03/2022 à 17h15

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a reçu ce jeudi 24 mars 2022 la directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, qui est en visite de travail au Maroc dans le cadre de la célébration du dixième anniversaire du classement de la capitale, Rabat, au patrimoine mondial de l'humanité.

aA

Audrey Azoulay, la directrice générale de l’organisation onusienne chargée de promouvoir l’éducation, la culture et la préservation du patrimoine, est en visite au Maroc. Elle a été reçue ce jeudi 24 mars 2022 par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.

 

Cette rencontre s’est déroulée en présence du ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaïd, et du directeur du bureau de l’UNESCO pour le Maghreb, Karim Hendili, indique un communiqué du département du chef du gouvernement.

 

Cette rencontre a été l'occasion d'évoquer l'importance du partenariat et de la coopération entre le Maroc et l'UNESCO, et d'examiner les moyens de le renforcer, de même que les efforts déployés par le Maroc, sous la conduite du roi Mohammed VI pour préserver le patrimoine et les sites patrimoniaux.

Le patrimoine culturel à l’heure de l’urbanisation: quand Audrey Azoulay exprime son amour pour Casablanca 

 

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a, par ailleurs, fait part de l’adhésion du Royaume aux efforts de cette organisation onusienne pour la consolidation des fondements de la sécurité, de la paix et de la coexistence entre les peuples, notant que les centres d’intérêt pour l’organisation onusienne, notamment l’éducation, la culture et le patrimoine, sont érigés en priorité par le Maroc.

 

De son côté, la directrice générale de l’UNESCO a exprimé ses remerciements et sa reconnaissance pour le soutien dont bénéficie cette organisation onusienne au Maroc, s'engageant, à ce titre, à continuer à travailler avec le Royaume sur de nombreux programmes d’intérêt commun.

Audrey Azoulay a été, pour rappel, réélue en novembre 2021 à la tête de l'Organisation, sa candidature ayant été largement soutenue par un grand nombre d'Etats membres. «Ces quatre dernières années, nous avons pu redonner confiance en l’UNESCO et, à bien des égards; il s’est agi aussi de redonner confiance à l’UNESCO en elle-même», avait-elle déclaré suite à sa réélection.

 

Avant d'être nommée à la tête de l’UNESCO, Audrey Azoulay a été en charge, de 2016 à 2017, du ministère de la Culture et de la Communication du gouvernement français dirigé par Manuel Valls. Fille d'André Azoulay, conseiller du roi Mohammed VI, son enfance s'est déroulée entre la France et le Maroc. Diplômée de l’Ecole nationale d’administration (ENA), en 2000, elle l'est aussi de l’Institut d’études politiques de Paris (IEP -1996) et a également obtenu un Master of Business Administration de l'université Lancaster.