Cinéma et Covid-19: El Ferdaous s'apprête à débloquer une aide, les techniciens principaux concernés? | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
tournage

Un plateau de tournage. 

© Copyright : DR

Cinéma et Covid-19: El Ferdaous s'apprête à débloquer une aide, les techniciens principaux concernés?

Par Qods Chabaa le 16/06/2020 à 15h29

Le ministre de la Culture et de la jeunesse et des sports s'apprête à annoncer une nouvelle aide au profit du secteur artistique. Cette fois-ci, elle concernera le cinéma, et les techniciens du septième art semblent être en pôle position. Explications.

aA

Othman El Ferdaous, ministre de la Culture et de la jeunesse et des sports, s'apprête à annoncer une aide au profit de l'industrie cinématographique. "Dans les 48 heures, au plus tard", nous confie une source ayant requis l'anonymat et sans donner plus de précisions.

 

Même en l'absence d'informations sur le métier du cinéma concerné par cette aide spéciale Covid-19, tout laisse à penser qu'il s'agit des techniciens. Il y a quelques jours, le Centre cinématographique marocain (CCM) avait établi une liste des 1.400 techniciens marocains les plus impactés par la crise du coronavirus.

 

Avec l'interdiction des rassemblements imposée par l'Etat d'urgence sanitaire, les tournages sont suspendus et les techniciens de cinéma, au nombre de 4.000 sur tout le territoire, sont au chômage depuis maintenant trois mois et demi. Mis à part les tournages programmés pour les productions du mois de ramadan diffusées à la télévision, les techniciens n'ont touché aucun revenu. "C'était du bricolage. Il faut savoir également que plusieurs sociétés de production n'ont pas encore payé leurs techniciens. Les retards de paiement sont fréquents. En attendant, les techniciens vivent un calvaire", confie Rachid Cheikh, secrétaire général du Syndicat national des professionnels du cinéma au Maroc, à Le360.

Culture: les nouvelles mesures de Othman El Ferdaous pour soutenir les artistes et les acteurs culturels

 

Ce professionnel regrette en passant "le manque de concertation du Centre cinématographique marocain". "Cette aide c'est bien, mais nous aimerions qu'elle soit versée directement aux techniciens et non pas aux sociétés de production. Si les responsables au CCM nous avaient consultés, nous aurions insisté sur ce point", explique-t-il.

 

Rachid Cheikh souligne également que les techniciens de cinéma sont souvent marginalisés au Maroc. Pour faire entendre leur voix, il est nécessaire, selon lui, d'intégrer cette catégorie dans le conseil d'administration du CCM. "Avant l'amendement de la dernière loi, nous avions proposé d'inclure les techniciens de cinéma dans le conseil d'administration du CCM, mais personne ne nous a écoutés", ajoute le secrétaire général du Syndicat national des professionnels du cinéma au Maroc.

 

A l'heure où nous mettions en ligne, le ministre de la Culture n'avait toujours pas annoncé quel métier de l'industrie cinématographique bénéficiera de l'aide ni le montant de cette subvention spéciale visant à atténuer l'impact socio-économique de l'état d'urgence sanitaire.