Conseil de gouvernement. Un décret pour l'aide à la production cinématographique | www.le360.ma

ع
cinéma
© Copyright : DR

Conseil de gouvernement. Un décret pour l'aide à la production cinématographique

Par Le360 (avec MAP) le 02/08/2017 à 14h37

Le Conseil de gouvernement, réuni le 27 juillet dernier, a adopté le projet de décret n° 2.17.373 fixant les conditions et les procédures d’aide à la production cinématographique, la numérisation, la rénovation et la création de salles de cinéma ainsi qu'à l’organisation des festivals de cinéma.

aA

Le ministère de la Culture et de la communication a annoncé lundi 31 juillet la validation par le gouvernement du projet de décret fixant les conditions et les procédures d’aide à la production cinématographique, à la numérisation, à la rénovation et à la création de salles de cinéma ainsi qu'à l’organisation des festivals consacrés au 7e art.

 

Ce décret s’inscrit dans le cadre de l’adaptation de ses dispositions avec la Loi de finances 2016 à travers l’institutionnalisation de l’aide à la production audiovisuelle et cinématographique étrangère et la mise en place de mesures d’incitation à même d’attirer les investissements étrangers et de renforcer la présence nationale dans un entourage marqué par la concurrence à l’échelle régionale et continentale, indique, un communiqué du ministère de la Culture et de la communication (département de la Communication).


Les nouvelles dispositions de ce décret fixent le montant de l’aide présentée à la production cinématographique étrangère au Maroc à 20%, ce qui augmentera les montants alloués à l’investissement qui devront passer de 300 millions de dirhams actuellement à 50 milliards de dirhams lors des deux prochaines années, ajoute le ministère.

 

Dans une déclaration à le360, au lendemain de l'adoption de ce décret, Sarim Fassi Fihri, le directeur du centre cinématographique marocain avait expliqué -on s'en souvien- qu'il s'agissait en fait d'un remboursement des dépenses des productions cinématographiques. Les dépenses éligibles au remboursement moyennant des justificatifs sont les factures d'hôtels et les billets d'avion.



Ce décret, explique la même source, contient également des dispositions organiques et procédurales relatives à la création d’une commission spéciale chargée de l’aide à la production étrangère au Maroc et opérant dans le cadre des lois régissant l’industrie cinématographique en vigueur.



Outre l’adaptation juridique, ce texte répond à la nécessité de renforcer davantage la présence du Maroc sur la scène cinématographique et médiatique internationale.