Décès de Tayeb Saddiki: Benkirane, El Khalfi et Sbihi témoignent | www.le360.ma

ع
benkirane saddiki
© Copyright : DR

Décès de Tayeb Saddiki: Benkirane, El Khalfi et Sbihi témoignent

Par Le360 le 06/02/2016 à 10h23 (mise à jour le 06/02/2016 à 10h23)

L’auteur dramatique, metteur en scène et comédien Tayeb Saddiki est mort hier. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, le ministre de la Culture Mohamed Amine Sbihi ainsi que le ministre de la Communication Mustapha Khalfi confient à Le360 leur immense tristesse.

aA

Tayeb Saddiki est décédé, à l'âge de 77 ans, hier vendredi à Casablanca, des suites d’un long combat avec la maladie.

 

"La nouvelle est tombée comme un couperet" pour le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane qui se dit "dévasté" par la mort de ce grand artiste. "C’était un grand dramaturge, presque un philosophe, un véritable artiste engagé qui a élevé sa voix pour défendre toutes ces choses qui préoccupaient notre société", a-t-il déclaré à Le360.

 

Le ministre de la Culture, Amine Sbihi, regrette également la mort de cet homme des Arts. "Le Maroc vient de perdre l’un des piliers de la culture du monde du théâtre car c’était une personne unique qui a su, dans ses écrits, ressusciter une part vivante du patrimoine théâtral marocain", nous déclare Amine Sbihi.

 

Mustapha Khalfi n’est pas moins affecté par la disparition de ce grand dramaturge. Le ministre de la Communication parle du défunt en le qualifiant d'"immense artiste qui a défendu les valeurs de l’identité marocaine." Et d’ajouter: "Il a toujours plaidé pour la diversité et l’acceptation de l’autre à travers ses projets artistiques".

 

Gad Elmaleh a également exprimé sa peine suite au décès de Tayeb Saddiki. L'humoriste franco-marocain s'est dit "très triste d'apprendre la mort d'un géant du théâtre marocain", dans un tweet publié hier:

 

 

Rappelons que Tayeb Saddiki a tiré sa révérence le 5 février dans une clinique casablancaise où il a été admis depuis une semaine. 

Une grande perte pour les milieux de l'art et du théâtre en particulier.

 

Auteur de 36 adaptations de pièces étrangères, dont "L’Avare" de Molière, 24 pièces originales, 18 pièces écrites en collaboration avec d'autres créateurs, l'artiste a mis en scène 85 pièces de théâtre, dont la plus célèbre est "Al Harraz".