Deux réalisatrices marocaines rejoignent la prestigieuse Académie des Oscars | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Houda Benyamina et Maryam Touzani

Houda Benyamina et Maryam Touzani

© Copyright : DR

Deux réalisatrices marocaines rejoignent la prestigieuse Académie des Oscars

Par Zineb Ibnouzahir (@ZinebIbnouzahir) le 03/07/2019 à 17h42

Parmi les 842 nouveaux membres nommés à l’Académie des Oscars, figurent deux réalisatrices marocaines: Houda Benyamina et Maryam Touzani.

aA

C’est dans la catégorie «scénariste» que Houda Benyamina, réalisatrice de «Divines» qui lui a valu la caméro d’Or à Cannes en 2016 et trois César en 2017, fait son entrée, aux côtés de Maryam Touzani, qui a, quant à elle, brillé au festival de Cannes cette année avec son premier film, «Adam».

 

Les deux marocaines rejoignent ainsi l’acteur Saïd Taghmaoui, le réalisateur Nabil Ayouch et la productrice Khadija Alami, les trois autres membres marocains de la prestigieuse académie qui décerne chaque année les trophées tant convoités aux talents du cinéma international.

 

Une sélection plus féminine et métissée

Cette année, grâce à Lady Gaga, Claire Foy et Josiane Balasko, l'Académie des Oscars est devenue lundi encore un peu plus féminine, avec 50% de femmes dans la promotion d'artistes invités à rejoindre cette année les rangs de cette prestigieuse institution d'Hollywood, un record historique en matière de parité.

 

10 des 17 catégories professionnelles représentées aux Oscars, dont celle des réalisateurs, ont même recruté davantage de femmes que d'hommes, souligne dans son communiqué l'Académie des arts et sciences du cinéma, qui a choisi au total 842 nouveaux membres en provenance de 59 pays.

 

29% de la nouvelle promotion est constituée de "personnes de couleur", autrement dit toutes celles qui ne sont pas strictement d'origine européenne (noirs, asiatiques, latino-américains, arabes, polynésiens, métis, etc.), conformément à la définition habituelle pour les statistiques aux Etats-Unis.

 

En 2016, après plusieurs années de critiques cinglantes sur la composition de ses collèges, jugée trop masculine et trop blanche pour refléter la diversité de la société, l'Académie avait annoncé un doublement du nombre de femmes et de membres issus de minorités ethniques d'ici 2020.

 

Elle avait en effet besoin de sang neuf: à l'époque, 93% de ses 6.000 membres étaient blancs, à 76% des hommes, avec un âge médian de 63 ans.

 

L'Académie a déjà tenu sa promesse de doubler la proportion de "personnes de couleur", qui représenteront 16% de ses membres cette année contre seulement 8% en 2015. Parmi les nouveaux arrivants, on compte plusieurs artistes au casting de "Black Panther", comme les acteurs Sterling K. Brown, Winston Duke ou Letitia Wright, et de l'équipe de "Crazy Rich Asians" (le réalisateur Jonathan Chu et la comédienne Gemma Chan).