D’Oum Kalthoum à Dalida: l’Institut du monde arabe rend hommage aux divas arabes | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Les divas arabes
© Copyright : DR

D’Oum Kalthoum à Dalida: l’Institut du monde arabe rend hommage aux divas arabes

Par Zineb Ibnouzahir (@ZinebIbnouzahir) le 12/03/2020 à 14h30

Du Caire à Beyrouth, en passant par le Maghreb et la France, l'exposition «Divas arabes. D'Oum Kalthoum à Dalida», à l’Institut du monde arabe à Paris, rend hommage à ces femmes d’exception.

aA

C’est à un fabuleux voyage au cœur de l’âge d’or de la musique et du cinéma arabes que nous convie l’IMA, à la tête duquel vient d’être reconduit Jack Lang.

 

Dans un parcours fait de reconstitutions de décors, d’objets personnels, de tenues, de bijoux, de mobilier mais aussi d’œuvres contemporaines, d’installations et de projections, l’exposition, qui se tiendra du 6 mai au 6 septembre 2020, présente ces femmes légendaires, émancipées, avant-gardistes, visionnaires, qui furent les voix et les visages du monde arabe des années 1920 aux années 1970.

 

 

Les divas arabes 1

Asmahane

© Copyright : DR

 

 

Cette expérience interactive et immersive permettra ainsi aux visiteurs de découvrir la vie et la carrière de ces grandes divas arabes en s’appuyant sur les portraits des légendes de l’âge d’or de la musique et du cinéma arabe, et leur héritage dans la création actuelle.

 

 

LEs divas arabes 2

Fayrouz

© Copyright : DR

 

 

L’exposition explore par ailleurs le rôle des pionnières des années 1920 qui, portées par les mouvements féministes arabes, vont participer à la création des industries musicales et cinématographiques égyptiennes et libanaises appelées à inonder le monde arabe et les puissances coloniales.

 

 

Les divas arabes 3

Dalida

© Copyright : DR

 

 

«De l’âge d’or des comédies musicales produites par le «Nilwood» égyptien et ses actrices à la réputation internationale, aux monstres sacrés de la chanson que sont Oum Kalthoum, Warda, Feyrouz, Asmahan ou Dalida, l’exposition met en lumière la place des femmes dans la construction d’une identité arabe transnationale au xxe siècle. Ainsi, derrière l’image de ces divas, c’est également une histoire politique, sociale, intellectuelle et artistique qui se dessine», explique l’IMA.