Le360 Actualités Maroc

ع
Sarah Eddaaif - vice-championne de l'Arab Reading Challenge - année 2020.

Sarah Eddaaif est la vice-championne de l'Arab Reading Challenge, organisé par les Emirats Arabes Unis, pour l'année 2020.

© Copyright : MAP

Émirats arabes unis: après Meriem Amjoun, une jeune Marocaine est la vice-championne de l'Arab Reading Challenge 2020

Par Le360 (avec MAP) le 24/09/2021 à 09h05 (mise à jour le 24/09/2021 à 13h28)

Sara Eddaaif, jeune lycéenne marocaine en deuxième année du baccalauréat, a été sacrée vice-championne de l'Arab Reading Challenge (Défi de la lecture arabe) pour l'année 2020. Un titre qui avait été remporté par Meriem Amjoun, 9 ans, en 2018.

aA

Selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, la lycéenne, qui poursuit ses études en deuxième année du baccalauréat en sciences physiques, dans le lycée qualifiant Ibn Soulaiman Arroudani (Académie de Souss-Massa), est arrivée en deuxième place, juste après Abdallah Abou Khalaf (Jordanie).

 

La cérémonie de remise des prix, organisée dernièrement, a été marquée par un hommage rendu à Khalid Labkiri, président du Centre régional de documentation, d’animation et de production pédagogique à l’AREF de Dakhla-Oued Eddahab, en sa qualité d’encadrant des participants issus de cette région aux éliminatoires du concours, en plus de la participation de l’école Saada à Taza à la phase finale.

 

Le communiqué met en avant une participation marocaine marquante à cet évènement, toutes filières confondues, durant les cinq éditions du concours, passant de 511 à 9.726 établissements et de 253.789 élèves en 2015 (dont 16.590 ayant achevé la lecture de 50 ouvrages) à 1.584.825 lors de la dernière édition, dont 83.018 ont achevé la lecture et le résumé de 50 ouvrages chacun.

Le fabuleux destin de la petite Meryem Amjoun

 

Le Maroc adhère à ce projet culturel et pédagogique mené par les Emirats Arabes Unis depuis 2015 (le Royaume a remporté le titre de 2018), indique le communiqué. C'était la jeune Meriem Amjoun, âgée de 9 ans à l'époque, qui avait gagné ce titre.

 

Les qualifications passent par trois phases, à savoir les établissements d’enseignement, les directions provinciales et les Académies régionales d'éducation et de formation, en plus des éliminatoires nationales, puis la phase finale, à l'échelle internationale.

 

Ce concours, dont la sixième édition démarre incessamment, vise à promouvoir la lecture parmi les enfants et les jeunes dans le souci de la consacrer en tant que rituel quotidien incontournable, en mettant à contribution les familles.