FIFM 2019: Et le président du Jury est... | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
TILDA SWINTON
© Copyright : DR

FIFM 2019: Et le président du Jury est...

Par Khalil Ibrahimi le 17/10/2019 à 17h01 (mise à jour le 17/10/2019 à 17h01)

L’actrice écossaise Tilda Swinton présidera le Jury de la 18e édition du Festival International du film de Marrakech (FIFM) prévue du 29 novembre au 7 décembre 2019.

aA

Tilda Swinto, ce visage typé et hors norme du cinéma mondial, a été choisie pour présider le jury du Festival international du film de Marrakech, prévu du 29 novembre au 7 décembre.

 

«C'est pour moi un honneur et un plaisir de participer cette année à ce festival exceptionnel qu’est le Festival International du Film de Marrakech en tant que Présidente du Jury. Le Cinéma est un État qui ne connaît aucune frontière, et la perspective de rejoindre mes camarades du monde entier, pour découvrir et célébrer ensemble ce travail en provenance de tous les continents de notre planète, est un privilège et une joie pour lesquels je suis sincèrement reconnaissante et que j'attends avec une grande impatience», affirme-t-elle dans une déclaration officielle.

 

Tilda Swinton démarre sa carrière sous la direction de Derek Jarman dans Caravaggio, en 1985. En tout, Tilda Swinton tournera sept fois devant l’objectif de Derek Jarman dans des films comme The Last of England, War Requiem, The Garden, Wittgenstein ou encore Edward II pour lequel elle obtient le Prix d’Interprétation féminine au Festival de Venise en 1991 pour son rôle de la reine Isabella.

 

En 1992, elle acquiert une reconnaissance internationale encore plus grande grâce à son interprétation dans Orlando, inspiré du roman de Virginia Woolf et réalisé par Sally Potter.

 

Pour ses films, l’actrice se métamorphose complètement. Elle étonne, déroute et enchante à la fois. Depuis la fin des années 1980, elle enchaîne les rôles sous la direction des plus grands réalisateurs internationaux. Elle tourne avec Jim Jarmusch, notamment dans Only Lovers Left Alive et The Dead Don’t Die. Dans We Need to Talk About Kevin de Lynne Ramsay, elle incarne, avec justesse et spontanéité, le rôle d’une mère incapable de tisser des liens avec son fils. Tilda Swinton collabore régulièrement aussi avec Luca Guadagnino dans Amore, A Bigger Splash ou encore plus récemment dans Suspiria.

 

Passant avec aisance d’un registre à l’autre, Tilda Swinton joue dans Doctor Strange, blockbuster produit par les studios Marvel ; dans Crazy Amy, comédie avec Amy Schumer, unanimement saluée par la critique et réalisée par Judd Apatow, et campe les rôles principaux dans des succès internationaux comme Snowpiercer : Le Transperceneige et Okja de Bong Joon-ho.

 

En 2008, elle reçoit à la fois le Bafta Award (British Academy of Film and Television Arts) et l’Oscar de la Meilleure Actrice dans un second rôle pour son interprétation dans Michael Clayton de Tony Gilroy.

 

Tilda Swinton a récemment terminé les tournages de The French Dispatch de Wes Anderson – leur quatrième film ensemble – ainsi que de la deuxième partie de The Souvenir de Joanna Hogg et de Memoria de Apichatpong Weerasethakul.

 

Actrice prolifique, Tilda Swinton a tourné dans plus de 70 films de cinéma. Elle a produit ou coproduit plusieurs films et documentaires depuis 2005.


FILMOGRAPHIE SÉLECTIVE:

Memoria (Apichatpong Weerasethakul, 2019)
The Souvenir: Part II (Joanna Hogg, 2019)
The French Dispatch (Wes Anderson, 2019)
Avengers: Endgame (Anthony Russo, Joe Russo, 2019)
The Dead Don’t Die (Jim Jarmusch, 2019)
The Personal History of David Copperfield (Armando Iannucci, 2019)
The Souvenir (Joanna Hogg, 2019)
Suspiria (Luca Guadagnino, 2018)
Isle of Dogs / L’Île aux chiens (Wes Anderson, 2018)
Okja (Bong Joon-ho, 2017) **
War Machine (David Michôd, 2017)
Doctor Strange (Scott Derrickson, 2016)
Hail, Caesar! / Ave, César! (Ethan Coen, Joel Coen, 2016)
A Bigger Splash (Luca Guadagnino, 2015)
Trainwreck / Crazy Amy (Judd Apatow, 2015)
The Zero Theorem (Terry Gilliam, 2013)
The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014)
Snowpiercer / Le Transperceneige (Bong Joon-ho, 2013)