Le360 Actualités Maroc

ع
jalal eddine - long-métrage - Hassan Benjelloun

Un plan issu du tournage du long-métrage de Hassan Benjelloun, «Jalal Eddine».

© Copyright : DR

«Jalal Eddine», nouvel opus de Hassan Benjelloun, la sortie en salles prévue en 2023

Par Qods Chabaa le 28/12/2021 à 21h15

Le cinéaste Hassan Benjelloun vient d'achever le tournage de son film «Jalal Eddine». Ce long-métrage, au budget de 8 millions de dirhams, est actuellement en post-production et devrait sortir en salles en 2023.

aA

Jalal Eddine est le nouveau film de Hassan Benjelloun. Dans une déclaration pour Le360, le réalisateur nous confie que la sortie dans les salles de cinéma est prévue en 2023.

 

Le tournage, qui a duré 5 semaines entre début novembre et fin décembre de cette année, s’est déroulé dans quatre villes marocaines: Fès, Settat, Berrechid et Casablanca et vient tout juste de s’achever. L’équipe du film entame donc la post-production qui risque de s’étaler sur plusieurs mois.

 

«La sortie en salles ne risque d’avoir lieu de sit tôt puisque nous sommes à peine en train de chercher la personne adéquate pour réussir le montage de ce film et par conséquent, le grand public aura l’occasion de voir le film au cinéma sûrement en 2023», explique Hassan Benjelloun.

La lune rouge de Hassan Benjelloun

 

Jalal Eddine, campé par l’acteur Yassine Ahjjam, connu pour avoir interprété plusieurs personnages dans des films et des séries syriennes, n’est pas l’histoire de Jalal Eddine Roumi comme nous assure le cinéaste. Mais Jalal Eddine est une histoire imprégnée par un certain esprit soufi et spirituel. «C’est l’histoire d’un homme, qui après avoir enduré des déceptions et des coups bas dans sa vie, a décidé de renverser la vapeur et d’aspirer à une vie empreinte de calme, d’amour, de paix et de spiritualité en intégrant une zaouia», précise le réalisateur. Il explique comment à cheminé cette idée, «Après avoir assisté à des conférences qui étaient organisés à Casablanca et qui regroupaient des personnes, de religions et de cultures différentes, cela m’a inspiré. Ces moments de partage m’ont tout de suite inspiré pour écrire ce film et le réaliser».

 

En plus de Yassine Ahjjam, le casting de ce film réunit plusieurs acteurs dont Anas Elakil, Fatema Zahra Baladi, Malika Hamioui, et la Tunisienne Fatma Nacer.

 

Côté production, ce long-métrage devrait coûter entre 7,5 à 8 millions dirhams, dont 3,8 millions ont été financés par l’avance sur recettes du Centre cinématographique marocain (CCM).