Khadija Assad est veuve: célèbre acteur, au théâtre, comme à la télé, Aziz Saadallah est décédé | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Aziz Saadallah et Khadija Assad

Khadija Assad et son époux Aziz Saadallah (1950 - 2020). 

© Copyright : DR

Khadija Assad est veuve: célèbre acteur, au théâtre, comme à la télé, Aziz Saadallah est décédé

Par Qods Chabaa le 13/10/2020 à 12h32 (mise à jour le 13/10/2020 à 16h37)

Le couple inséparable à la ville comme à la scène que Aziz Saadallah formait avec Khadija Assad n'est plus. L'acteur, qui a brûlé les planches et connu la gloire dans de nombreuses séries de télévision s'est éteint ce mardi 13 octobre, des suites d'une longue maladie. Il avait 70 ans.

aA

Aziz Saadallah est décédé ce mardi, entouré des membres de sa famille à Bouskoura, dans la banlieue de Casablanca.

 

Né à Derb Sultan, quartier populaire de la métropole en 1950, Aziz Saadallah formait avec Khadija Assad, à la ville comme à la scène, un couple adulé du grand public. Inséparables et complices, les deux trublions de la télé et du théâtre avaient effectué ensemble leur formation au Conservatoire d’arts dramatiques de Casablanca.

 

C’est dans ce vieux bâtiment du boulevard de Bordeaux qu’il avait appris l'art de la scène, et où il avait surtout aussi rencontré celle qui était devenue son épouse, Khadija Assad. Une rencontre qui a marqué leur carrière, qu'ils ont menée en tandem. 

La comédienne Touria Jabrane est décédée

 

Qualifiés de «couple terrible du théâtre marocain», ils firent ensemble, dans les années 70, une entrée tonitruante sur les planches, puis lancèrent, dès l'année 1977, une prolifique carrière à la télévision avec une série restée dans les mémoires des générations X et Y: «Hia ou Houa» («Elle et lui»), qui avait alors rencontré un énorme succès.

 

Bien plus tard, ils renouèrent avec le succès à partir de l'année 2001, avec une célèbre sitcom, «Lalla Fatima», diffusée sur 2M, qui leur valut de nouveaux fans.

 

Messoud Bouhcine, actuel président du Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques, apporte son témoignage, pour Le360: «Aziz Saadallah s’est illustré dans les nombreux rôles, qu’il a interprétés aux côtés de Khadija Assad, que ce soit au théâtre, à la télévision ou même au cinéma. Il a été précurseur dans l’action syndicale des artistes au Maroc puisqu’il a été le premier président du syndicat des professionnels du théâtre en 1993». 

 

Avant d’émigrer au Canada en 2004, le couple s’était d’abord rendu en France dans les années 80, après avoir fondé une compagnie théâtrale, «Théâtre 80», où ils décrochèrent, plus inséparables que jamais, un diplôme de mise en scène.

 

Avec sa disparition, Aziz Saadallah laisse un vide profond dans les mondes du théâtre et de la télévision marocains, et plonge aussi le monde des arts d'interprétation dans un profond deuil.