Le couple Youssoufi lègue tout son patrimoine à la Fondation nationale des musées et aux Archives du Maroc | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Mehdi Qotbi et Abderrahmane Youssoufi

Mehdi Qotbi et Abderrahmane Youssoufi.

© Copyright : DR

Le couple Youssoufi lègue tout son patrimoine à la Fondation nationale des musées et aux Archives du Maroc

Par Zineb Ibnouzahir (@ZinebIbnouzahir) le 16/07/2021 à 17h06

C’est un fait inédit dans l’histoire de la culture au Maroc. Le 19 juillet 2021 sera officialisé le legs de l’ensemble du patrimoine de M. et Mme Abderrahmane Youssoufi, au profit de la Fondation nationale des musées et des Archives du Maroc. Un patrimoine au-delà de toute estimation…

aA

Quelques temps avant la disparition d'Abderrahmane Youssoufi, en présence de son épouse Hélène, de M’Barek Bouderka, exécuteur testamentaire de la famille Youssoufi et de Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées, le couple avait annoncé sa volonté de léguer l’ensemble de ses biens à la FNM pour le développement de la culture au Maroc.

 

«J’étais heureux d’apprendre cette nouvelle, et de surcroit du vivant de M. Youssoufi» se souvient Mehdi Qotbi, qui qualifie l’idée du couple Youssoufi de «géniale». Se remémorant Abderrahmane Youssoufi, Mehdi Qotbi se souvient d’un homme qui «a toujours aimé la culture et qui a toujours milité pour elle». «A ses yeux, poursuit-il, rien n’était plus essentiel à l’éducation que les musées et la culture», raison pour laquelle «ses biens ne seront jamais aussi bien utilisés que pour servir la cause de la culture et de la jeunesse», conclut le président de la FNM.

 

Fidèles soutiens de la Fondation nationale des musées, le couple Youssoufi n’a jamais cessé, du vivant de feu Abderrahmane Youssoufi, d’encourager la FNM et ses actions en faveur de la culture, dans le sillage de la politique culturelle insufflée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Mémoires de Me Abderrahmane Youssoufi: révélations sur un parcours exceptionnel

 

Abderrahmane Youssoufi a ainsi toujours assisté aux expositions organisées par la Fondation nationale des musées, notamment «Les Couleurs de l’impressionisme» au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain. «Il était heureux de voir Van Gogh, Monet, Renoir… exposés sur les cimaises d’un musée marocain et à la portée de chaque marocain de toute condition sociale», se souvient ainsi Qotbi.

 

C’est donc tout naturellement assure pour Le360 M’Barek Bouderka qu'Abderrahmane Youssoufi a souhaité léguer son patrimoine à la FNM et aux Archives du Maroc.


S’agissant de ce patrimoine, il s’agit de «la maison de M. Youssoufi à Casablanca et tout ce qu’elle contient ainsi que deux voitures» détaille pour Le360 M’Barek Bouderka. S’agissant du patrimoine d'Hélène Youssoufi qui possède deux logements à Cannes, celle-ci lègue à la FNM «le logement où elle habitait avec son mari à Cannes afin qu’il soit converti en résidence pour les jeunes artistes marocains effectuant un stage à l’école des Beaux-arts de Nice avec à la clé de cette formation de deux à trois mois, une bourse attribuée au nom du couple Youssoufi», poursuit l’exécuteur testamentaire de la famille Youssoufi.

 

Quant au second logement d'Hélène Youssoufi à Cannes, «il sera vendu et l’argent de la vente sera placé sur un compte en France qui ira à la Fondation nationale des musées après son décès» explique M’Barek Bouderka, qui ajoute par ailleurs que «le compte bancaire du couple Youssoufi au Maroc revient également à la FNM qui pourra en disposer».

Abderrahmane Youssoufi au musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain

 

«Il ne touchait pas à son salaire du temps où il était Premier ministre, car il disait de ses fonctions qu’il n’accomplissait pas un travail, mais un devoir. Il en va de même de sa pension de retraite à laquelle il n’a jamais touché» ajoute M’Barek Bouderka. Et de poursuivre, «si la FNM a été choisie comme légataire, c’est pour que le peuple marocain profite de ce patrimoine car Abderrahmane Youssoufi aimait la culture, l’art, la musique et il était persuadé que la jeunesse marocaine ne peut construire son avenir et son pays sans art et sans culture».


Autre legs et non des moindres, celui de documents personnels d’Abderrahmane Youssoufi, parmi lesquels ses écrits, ses lettres et bien d’autres documents témoignant de son militantisme et son engagement pour le Maroc.

 

L’acte de donation sera signé, lundi 19 juillet 2021, entre Hélène Youssoufi, M’Barek Bouderka et le président de la Fondation nationale des musées, au siège du Conseil national des droits de l’homme à Rabat.

 

Cette grande première ne restera toutefois pas isolée car elle a déjà inspiré le collectionneur Khalil Belguench. En effet, à l’occasion des dix ans de la FNM, le mécène a offert de son vivant une sélection d’œuvres de 39 grands noms marocains de la peinture parmi lesquels Melehi, Gharbaoui, Hamidi, Belkahia et bien d’autres… Un don qui succède à un premier legs de 170 œuvres, réalisé en 2020, pour composer la collection de la Villa Harris, le musée de Tanger qui a ouvert au public le 17 mars 2021.