Le360 Actualités Maroc

ع
Redemption Day

Le producteur et réalisateur marocain (à gauche) présente son premier film, "Redemption Day", à Cannes. A sa droite, l'acteur Gary Dourdan, qui a joué dans son film.

© Copyright : DR

Le film marocain "Redemption Day" décroche un prestigieux prix à New York

Par Leïla Driss le 19/08/2020 à 15h35

Malgré l’annulation des festivals en raison de la pandémie du Covid-19, certains festivals maintiennent leur sélection. Un coup de chance pour "Redemption Day", réalisé par Hicham Hajji au Maroc.

aA

C’est sur sa page Facebook que la société de production H Prod a annoncé la bonne nouvelle le 17 août.

 

"La plupart des festivals ont été annulés cette année à cause du Covid-19, mais les membres du jury du Manhattanhenge Film Festival de New York ont visionné l’ensemble des films de la sélection, parmi lesquels Redemption Day", explique ainsi la société de production, fondée en 2008, et notamment dirigée par le réalisateur du film, Hicham Hajji.

 

"Ils ont pris leur décision. Nous les remercions et nous sommes très honorés d’avoir reçu le premier prix dans la catégorie 'Meilleur film'", poursuit ce post.

 

Réalisé et produit au Maroc par Hicham Hajji, "Redemption Day" est une super-production marocaine, destinée à un marché international.

 

A l’affiche de ce film, un casting de taille, composé d’Andy Garcia (Le Parrain 3), Robert Knepper (Prison Break), Ernie Hudson (Ghostbusters), Martin Donovan (Ant Man), Gary Dourdan (Les Experts) et la Canadienne Serinda Swan (Ballers).

 

 

 

Affiche "redemption day"

Affiche "Redemption day"

© Copyright : DR

 

 

 

Le synopsis? Le film raconte l’histoire de Kate Paxton (campé par Serinda Swan), une célèbre archéologue américaine qui se rend au Maroc après y avoir découvert les plus vieux ossements humains, datant de 300.000 ans.

 

Arrivée à la frontière algérienne, elle se fait alors kidnapper par un groupe terroriste dirigé par Jaafar El Hadi (Samy Naceri). Son mari, Brad Paxton (Gary Dourdan), un Marine, va tout faire pour la sauver avec l’aide d’un agent marocain (Brice Bexter) spécialisé dans la lutte anti-terroriste, et celle de l’ambassadeur des Etats-Unis au Maroc (Andy Garcia).