L’écrivaine tangéroise Rachel Muyal, «Notre Dame des Colonnes»*, n’est plus | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Rachel Mouyal

L'auteure Rachel Mouyal a rebndu l'âme à l'âge de 71 ans.

© Copyright : DR

L’écrivaine tangéroise Rachel Muyal, «Notre Dame des Colonnes»*, n’est plus

Par Said Kadry le 28/01/2020 à 11h04 (mise à jour le 28/01/2020 à 11h10)

Un autre «Fantôme de Tanger» nous quitte. L’écrivaine Rachel Muyal a rendu l’âme, lundi 27 janvier dans son domicile, à l’âge de 71 ans.

aA

Tanger est plus triste. Sa scène culturelle encore plus. Rachel Muyal est décédée, lundi 27 janvier, à son domicile eu centre de la ville du Détroit à l’âge de 71 ans.

 

De confession juive, née en 1933 à Tanger, la défunte était devenue une figure incontournable de la scène culturelle de la ville. Depuis le début des années 1980, elle avait dirigé la célèbre librairie «Les Colonnes».

 

Les gens de Tanger

 

Durant toute sa carrière, elle a fréquenté les plus grandes plumes nationales et mondiales tombées sous le charme de Tanger: Paul Bowles, Mohamed Choukri ou encore Tahar Ben Jelloun et Lotfi Akalay. Il y a une année, elle a publié un livre consacré à la mémoire de Tanger.

 

Ironie du destin, sa dernière sortie en public remonte à vendredi dernier lors d’une cérémonie en hommage à Lotfi Akalay.

 

Rachel Muyal a également fait du cinéma. En 1997, et sous la direction d’Edgardo Cozarinsky, elle campé son propre rôle dans le film «Fantômes de Tanger» aux côtés de Harry Benchimol, Abdelwahid Boulaiche, Paul Bowles, Mohamed Choukri, Laurent Grevill et Mercedes Guitta.

 

* Une partie du titre a été empruntée à nos confrères du "Journal de Tanger".