Les musiques traditionnelles à l’honneur à Volubilis | www.le360.ma

ع
Volubilis

Un festival qui respire l'histoire et l'authenticité. Ici, le site où se déroule cette grand-messe des musiques traditionnelles, situé à Volubilis (région de Meknès).

© Copyright : DR

Les musiques traditionnelles à l’honneur à Volubilis

Par Le360 (avec MAP) le 24/07/2016 à 16h19 (mise à jour le 24/07/2016 à 16h35)

Le 17e festival international de Volubilis des musiques traditionnelles du monde, initié sous le Haut patronage du roi Mohammed VI, se poursuit avec des prestations musicales interprétées par des troupes de renom qui ont offert à un large public des florilèges de leurs plus beaux chants.

aA

Longuement applaudies, la troupe Leîla Lmrini de musique et littérature classique marocaine, la troupe Bnat Gnaa, Al Hit Afrah Fès et Hmadcha, ainsi que la célèbre troupe espagnole Gugak De Jindo, ont eu de la peine à clore leur spectacle puisque, à plusieurs reprises, ils ont dû céder aux sollicitations insistantes du public pour une ultime "Prose tranchante".

 

Ces artistes ont réussi à confirmer une identité musicale étoffée par des textes populaires imposant notamment les problèmes de la société et de fortes préoccupations de la vie quotidienne des gens.

 

Pour le ministère de la Culture, cette manifestation de grande envergure qui revient en fanfare chaque année se veut un creuset culturel et un rendez-vous incontournable où de prestigieuse musiques traditionnelles d’expression artistique sont offertes à un public de plus en plus avide de découvrir l’autre à travers notamment sa culture et ses modes d’expression artistique.

 

Partant d’un festival polyvalent mélangeant les styles musicaux dans ces précédentes éditions, cette année le festival puise dans le répertoire et patrimoine traditionnels de plusieurs pays, dont la Côte d’Ivoire, la Corée du Sud, l’Egypte, l’Espagne, la Pologne et le Maroc.

 

Initiée par le ministère de la Culture en collaboration avec le Conseil communal de Meknès, cette édition vient confirmer la conviction du Festival de la nécessité de construire des ponts entre le passé, le présent et l’avenir par la célébration des sites archéologiques à travers leur intégration dans le dynamisme économique, culturel et environnemental.