Le360 Actualités Maroc

ع
Mehdi Qotbi - Jack Lang - IMA

Nathalie Bondil, directrice du musée et des expositions de l’Institut du monde arabe (IMA), Jack Lang, président de l’IMA et Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées (FNM).

© Copyright : DR

L’IMA va prêter des chefs-d’œuvre de sa collection à la Fondation nationale des musées du Maroc

Par Le360 (avec MAP) le 08/02/2022 à 18h34

L’Institut du monde arabe (IMA) va prêter des chefs-d’œuvre de sa collection unique de peintres arabes, à la Fondation nationale des musées du Maroc (FNM), pour une exposition itinérante prévue courant 2022 dans plusieurs villes marocaines.

aA

Une réunion a rassemblé, ce mardi 8 février 2022 à Paris, le président de la FNM, Mehdi Qotbi, le président de l’IMA, Jack Lang et la directrice du musée et des expositions de l’IMA, Nathalie Bondil.

 

«A l’issue de cette réunion, il a été décidé que des chefs d’œuvre de la collection unique de l’Institut du monde arabe seront présentés au Royaume du Maroc sous la forme d’une exposition itinérante qui débutera à Rabat et se poursuivra à Tanger et Marrakech: c’est une première dans l’histoire de l’IMA», indique un communiqué conjoint de la Fondation nationale des musées et l’Institut du monde arabe.

 

«Le président de l’IMA Jack Lang se réjouit, avec Nathalie Bondil, de cette initiative de M. Qotbi qui permettra de faire partager au public marocain ces œuvres exceptionnelles », souligne le communiqué.

 

«Grâce au roi Mohammed VI, la culture occupe une place centrale au Maroc. L’IMA est fier d’apporter sa contribution à cet essor exceptionnel», ajoute le document.

Institut du monde arabe et Fondation nationale des musées du Maroc: des projets communs pour 2022

 

«Ce projet s’insère dans le programme politique du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, lors de sa déclaration devant le Parlement marocain, et où une place éminente a été accordée à l’art et à la culture, qui sont l’essence même de la société», relève la même source.

 

L’IMA et la FNM ont scellé en septembre 2021 un important accord de coopération en vue de lancer des projets culturels tout au long de l’année 2022.

 

Parmi ces projets, figure la création d’une bibliothèque d’art au musée Mohammed VI, l’organisation d’une biennale de la photo arabe avec un focus sur les artistes marocains, qui se tiendra simultanément à l’IMA et au musée national de la photographie du Maroc et le prêt par l’IMA de sa collection des artistes du monde arabe en vue d’organiser une exposition itinérante dans plusieurs villes marocaines.

 

«Le Maroc, pays d’exception mérite une relation d’exception avec l’Institut du monde arabe», avait déclaré alors, à la MAP, le président de l’IMA, tout en mettant en avant «les liens étroits, amicaux et fraternels entre l’IMA et la FNM».

 

L’IMA détient la plus importante collection d’art moderne et contemporain arabe d’Europe, qui vient d’être enrichie par des donations.