Le360 Actualités Maroc

ع
cover 1ère exposition de l'artiste photographe Touhami Ennadre au Musée Mohammed VI d'art moderne de Rabat

Touhami Ennadre, artiste photographe, a inauguré, mardi 21 juin 2022 à Rabat, sa première exposition au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat, en compagnie d'Abdelaziz El Idrissi, directeur du musée.

© Copyright : Brahim Mousaaid / Le360

Première exposition de l’artiste photographe Touhami Ennadre au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat

Par Mohamed Chakir Alaoui et Brahim Moussaaid le 21/06/2022 à 21h14

C’est sous le thème la Qasida noire (Le Poème noir) que le célèbre photographe Touhami Ennadre a inauguré ce mardi 21 juin 2022, à Rabat, sa première exposition d’une soixantaine d’œuvres au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat.

aA

Cet artiste, né en 1953 dans l’ancienne médina de Casablanca avant d’émigrer en France à l’âge de 7 ans avec ses parents, affiche ses créations inédites et expressives produites en noir et blanc, deux teintes avec lesquelles, dit-il, il «sculpte la lumière».

 

Pour Touhami Ennadre, le noir est une «couleur de la lumière: je suis un peintre dans le noir», explique-t-il, car, selon lui, «le noir c’est l’autre, c’est la place de l’autre».

 

Prises aux quatre coins du monde, ses créations, reproduites sur de grands tableaux, invitent à porter un regard sur l’humanité, le bonheur et la nature tout en plaçant les diverses religions au centre de la cohabitation et du monde, notent les observateurs. 

 

Dans une déclaration pour Le360, l’artiste a estimé que «le sens de son travail, c’est d’extraire la beauté. Donner la beauté aux autres. Pour cela, j’ai tenté de simplifier et surtout de ne pas montrer l’autre, de ne pas faire de la carte postale». 

Vidéo. Fondation nationale des musées: une rentrée marquée par un hommage soutenu à la photographie

 

Apportant son témoignage, le président de la Fondation nationale des musées (FNM), Mehdi Qotbi, relève qu’à travers ses photos, l’artiste Touhami Ennadre exprime et transmet «sa sensibilité au ‘regardeur’. Cette sensibilité que lui-même a figée à travers son objectif».

 

Et d’ajouter que ce photographe «est un magicien du noir dont il a fait une couleur. Alors que le noir est un signe de tristesse, il en a fait un signe d’espoir». 

 

Enfin Abdelaziz El Idrissi, directeur du musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, rappelle que cette exposition vient conclure un programme d’activités dédié à la photographie.

 

«Après 50 ans de travail, Touhami Ennadre vient pour montrer son parcours et son expérience avec tout ce qu’il a accumulé comme savoir». Et de souligner que «chaque exposition artistique a sa particularité et son discours et aujourd’hui on est devant les œuvres d’un créateur qui est à la fois un artisan, un artiste et un photographe».