Le360 Actualités Maroc

ع
Théâtre Mohammed V

Scène et fauteuils du théâtre Mohammed V, depuis l'un des balcons. 

© Copyright : DR

Projet «Le Théâtre bouge»: la polémique enfle après la publication de la liste des pièces sélectionnées

Par Qods Chabaa le 10/05/2022 à 10h55

Les résultats du projet «le Théâtre bouge», une initiative du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, qui prévoit la diffusion à la télévision de 60 pièces de théâtre, ont été publiés dans la soirée du vendredi 6 mai 2022. Depuis, la polémique enfle. Explications.

aA

L’information a failli passer inaperçue. Le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication a publié les résultats des appels à candidatures du projet «Al Masrah Yataharak» (ou «le Théâtre bouge») dans la soirée du vendredi 6 mai 2022.

 

Les initiateurs de ce projet, le ministère de Jeunesse, de la Culture et de la Communication et la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT) l’avaient, on se rappelle, annoncé en décembre 2021.

 

Pour résumer, les deux institutions ont convenu d'acheter les droits de 60 pièces de théâtre qui seraient sélectionnées à l’issue d’un appel à candidatures et seraient filmées et diffusées sur les chaînes de la SNRT et sur une plateforme numérique du ministère de la Culture, moyennant un montant fixé entre 150.000 à 200.000 dirhams la pièce.

 

En tout, 300 troupes ont répondu à cet appel à candidatures qui a été clôturé le 5 janvier 2022. Trois mois plus tard, les résultats publiés, presque en catimini puisqu’à l’écriture de ces lignes, ils n’ont toujours pas fait l’objet d’un communiqué officiel du département de Mehdi Bensaïd, font polémique.

«Le théâtre bouge»: soixante pièces achetées et diffusées à la télévision

 

Ce même jour, des professionnels du théâtre, qui n’ont pas été sélectionnés par la commission composée du ministère de la Culture et de la SNRT, ont commencé à protester sur les réseaux sociaux contre ce qu’ils appellent «une exclusion injuste».

 

Amine Zahraoui en fait partie. Ce scénographe et metteur en scène, fondateur de la troupe Stylecom, avait postulé avec sa pièce de théâtre Nayda Two, à laquelle participent une belle brochette d’acteurs du calibre de Adil Abatourab, Hajar Chergui, Abdelhaq Belmjahed.

 

«A notre grande surprise, et alors que notre troupe a 15 ans de carrière, que notre pièce de théâtre répond aux critères de professionnalisme qui faisaient partie de l’appel à candidatures, nous n’avons pas été sélectionnés. D’autres par contre qui sont des inconnus au bataillon ont bien été sélectionnés. On ne comprend pas…», souligne Amine Zahraoui avant de poursuivre: «nous demandons des explications au ministre de la Culture et nous avons envoyé un courrier dans ce sens ».

 

En plus de la troupe Stylecom, d’autres troupes comme Chamat de Bousselham Daif ou Théâtre Aquarium de Naima Zitane se considèrent exclues injustement de ce projet «Le Théâtre bouge».

 

Contacté par Le360, le directeur des arts au ministère de la Culture, Mohamed Benyacoub, est resté injoignable, le ministre Mehdi Bensaïd aussi.

 

T1
© Copyright : DR
T2
© Copyright : DR