Le360 Actualités Maroc

ع
Goncourt Slimani
© Copyright : DR

Rétro 2016. Consécrations: le Goncourt pour Slimani, le Nobel pour Dylan

Par Qods Chabaa le 27/12/2016 à 16h10

Deux prestigieux prix, le Goncourt de littérature et le Nobel de littérature, ont fait couler beaucoup d'encre en 2016. Si le Goncourt eu bonne presse avec la consécration pour Leila Slimani, le Nobel pour Bob Dylan a déclenché de vives critiques.

aA

 

 

 

Leila Slimani
© Copyright : DR

 

 

Leila Slimani décroche le Goncourt 2016

Leila Slimani, l’écrivaine et chroniqueuse de le360 a remporté le prix littéraire le plus convoité du monde francophone. Avec son dernier roman Chanson douce, elle a décroché le Goncourt de la littérrature le 3 novembre dernier à Paris. Elle devient ainsi le deuxième écrivain marocain à remporter ce prix prestigieux après Tahar Benjelloun en 1987 pour La nuit sacrée

Quatre œuvres étaient en lice, toutes appartenant à un registre sombre en vertu de leurs thèmes: infanticide pour Leïla Slimani, suicide pour Catherine Cusset, cannibalisme pour Régis Jauffret et génocide pour Gaël Faye. Chanson douce, une histoire extrêmement bien construite, raconte l'assassinat de deux jeunes enfants par leur nourrice. C'est d'ores et déjà un succès de librairie. Deuxième roman de l'écrivaine née à Rabat il y a 35 ans, il se dévore comme un thriller mais peut aussi se lire comme un livre implacable sur les rapports de domination et la misère sociale.

 

 

 

 

bob dylan
© Copyright : DR

 

 

Bob Dylan boude son Nobel

Contre toute attente, le prix Nobel de la littérature est revenu au chanteur Bob Dylan le 13 octobre 2016. La décision de la fondation Nobel de remettre ce prix à un chanteur a eu l’effet d’une bombe et a fait l’objet de plusieurs critiques. Cette vague de critiques a été mal perçue par Bob Dylan himself. Aussi a-t-il décidé de bouder la cérémonie de remise des prix. Il a par ailleurs mis du temps avant de répondre à l'Académie suédoise qu'il acceptait le prix qu'elle lui décernait. Pour compenser l'absence du chanteur à la cérémonie de remise des prix, le 10 décembre à Stokholm, la chanteuse Patti Smith, sa grande admiratrice a interprété A hard rain’s A gonna fall, l’une des chansons les plus célèbres de Dylan.

Bob Dylan, âgé de 75 ans, a tout de même envoyé un discours de remerciement qui a été lu dans la soirée, à l'issue du banquet du Nobel organisé à l'Hôtel de ville de Stockholm