Salé: le prix du meilleur court métrage documentaire attribué au film "Dar Bensaïd entre le passé et le présent" | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Bab Al Mrissa - Salé - Météo

Bab El Mrissa, à Salé, avant sa réhabilitation. C'est la porte la plus remarquable des remparts de la ville voisine de Rabat, construits au XIIIe siècle. Bab El Mrissa enjambait un canal vers le Bouregreg, menant vers un port intérieur et à l'arsenal maritime des corsaires de Salé.

© Copyright : DR

Salé: le prix du meilleur court métrage documentaire attribué au film "Dar Bensaïd entre le passé et le présent"

Par Le360 (avec MAP) le 14/02/2021 à 09h58

Le film "Dar Bensaïd entre le passé et le présent", de Khalid Jbilou, a remporté hier, samedi 13 février 2021, le premier prix du concours du court-métrage documentaire organisé par la Fondation Salé pour la Culture et les Arts.

aA

Au cours de la cérémonie de remise des prix de ce concours, axé sur les monuments historiques de la ville de Salé, le deuxième prix est revenu ex æquo aux films "Femmes des mondes oubliés" de Aziza Hallak et "Salé, ville aux sept portes" de Adil Arbouch.

 

Le troisième prix a été décerné au court-métrage "Lorsque les monuments pleurent" de Soufiane El Ankoud.

 

Les lauréats des trois premiers prix ont eu droit à des primes d'encouragement.

 

S'exprimant à cette occasion, le chercheur, membre du jury, Abdelmajid Fennich, s’est félicité des efforts déployés par les dix candidats participants qui se sont présentés au concours pour mener à bien leurs projets respectifs dans une conjoncture marquée par la propagation de la pandémie de Covid-19, en l’absence de moyens techniques professionnels.

Neuvième Festival du cinéma de Oued Noun, à Guelmim: la réalisatrice française Laurine Bauby présidera le jury 

 

Les membres du jury n'ont pas manqué de relever certaines lacunes, particulièrement d'ordre technique et de portées historiques, a constaté Abdelmajid Fennich, qui a appelé l’ensemble des candidats à fournir plus d’efforts pour développer davantage leurs projets culturels.

 

Le président de la Fondation Salé pour la culture et les arts, Lotfi Mrini, a souligné que cette première édition du concours du court métrage documentaire a eu pour ambition de mettre en valeur le patrimoine culturel et de promouvoir le tourisme dans la ville voisine de la capitale.

 

Ce concours est ouvert aux acteurs des mondes de l'art et des médias de Salé en particulier, dont les producteurs et amateurs intéressés par la documentation de la mémoire collective à travers des productions audiovisuelles dédiées à la ville (murailles, mosquées, tours, quartiers, écoles et souks).

 

Cette initiative entend vulgariser auprès du grand public le rôle de la ville de Salé et ses activités tout au long de l’histoire, en insistant sur la valorisation de son legs civilisationnel, afin de mieux le faire connaître auprès des jeunes. Ce festival s'inscrit dans le lignée des efforts de la fondation visant à promouvoir l’image de Salé, en tant que pôle culturel et artistique, et à encourager les travaux audiovisuels marocains consacrés à cette cité.