Le360 Actualités Maroc

ع
livre

Le livre, ce grand oublié du Maroc du XXIème siècle ! 

© Copyright : dr

Une campagne de pétitions pour rouvrir les bibliothèques

Par Ziad Alami le 21/04/2015 à 19h30

Une campagne de pétitions à grande échelle vient d’être lancée sur le site de cybermilitantisme Avaaz pour demander à l’actuel Exécutif d'ouvrir et de mettre à niveau les bibliothèques scolaires nationales.

aA

La société civile se réveille enfin pour tenter de contrer les fâcheuses habitudes de non-lecture de nos citoyens et compte faire pression pour y remédier. Le Réseau de lecture vient de lancer, sur le site de l'ONG internationale de cybermilitantisme, avaaz.org, une campagne à grande échelle destinée à recueillir 10.000 signatures qui seront présentées au Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane.
«Pas de développement sans lecture». Tel est le crédo de cette campagne, dont l’objectif est de rappeler à l’actuel Exécutif son devoir de promouvoir le livre et d’inculquer chez le citoyen marocain, grand ou petit, la passion du livre, ce grand oublié des chantiers de développement du royaume.


Au départ, un constat : les bibliothèques scolaires sont transformées, au mieux en salles de réunion, au pire en "greniers" où l’on se débarrasse souvent de toutes sortes de paperasses administratives! D’où cet appel hautement civique pour réhabiliter ces bibliothèques et leur restituer leur vocation naturelle de lieu de lecture et d’acquisition du savoir.

 

«Le Maroc connaît une crise de lecture sans précédent», font constater les initiateurs de la pétition «Ouvrez les Bibliothèques scolaires!», relevant à juste titre que «tout effort de développement sera vain s’il ne prenait pas en compte la nécessité, voire l’exigence d’éduquer l'élève, dès le primaire, à l’amour du livre et de la lecture».
Pour ce faire, ils comptent adresser au Chef de gouvernement, outre les 10.000 signatures, un mémorandum appelant à la requalification desdites bibliothèques et à l’élaboration d’une stratégie pour réhabiliter la lecture dans les établissements scolaires avec la mise en place d’une politique intégrée et ambitieuse de promotion de la lecture, une formation de cadres qualifiés pour la gestion des bibliothèques scolaires,  la consécration, dans les programmes scolaires, de séances de lecture au profit des élèves et, last but not least, la mise en place, dans les écoles, de clubs de lecture et d'échange de livres. Vaste programme!