UNESCO: le couscous, l'autre hold-up algérien sur le patrimoine marocain | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
couscous
© Copyright : DR

UNESCO: le couscous, l'autre hold-up algérien sur le patrimoine marocain

Par Ziad Alami le 11/11/2016 à 14h01 (mise à jour le 11/11/2016 à 14h12)

Alger proposera le couscous au classement du patrimoine culinaire de l'humanité, annonce le Centre algérien de recherche préhistorique, indiquant avoir découvert dans une grotte du côté d'Akbou dans la wilaya de Bejaia, des graines de blé datant de plus de 4.200 ans!

aA

Un nouveau hold-up sur une part vivante du patrimoine culinaire marocain, le couscous! "LAlgérie proposera au classement du patrimoine de l'humanité un repère de l'identité algérienne, en l'occurence le couscous", annonce le directeur du Centre algérien de recherche préhistorique, anthropologique et historique (CNRPAH), Slimane Hachi, cité par l'APS.

 

A l'appui de cette fumeuse prétention, le directeur dudit centre a indiqué, en marge d'un Forum socio-culturel à Tizi Ouzou, un argument "archéologique" renversant! "Ce plat traditionnel remonterait à plusieurs millénaires, selon des dernières fouilles effectuées dans une grotte du côté d'Akbou, wilaya de Bejaïa, qui servait d'habitat aux humains durant la période préhistorique, et dans laquelle des graines de blé datant de plus de 4.200 ans ont été retrouvées".

 

UNESCO: Alger revendique la paternité du raï

 

Ne nous offusquons pas, nous autres Marocains, car le préposé à la direction dudit centre de recherche préhistorique n'a pas revendiqué à 100% une paternité algérienne du couscous. "Le couscous qui sera proposé à l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) chargée de ces classements le sera en tant que plat partagé avec les pays voisins et dans le cadre d'un dossier maghrébin "! Il a eu quand même l'honnêteté d'associer, même en leur distribuant que des miettes!, les cinq autres autres pays maghrébins à l'invention de la semoule qui sert de base à la confection du couscous!

 

Il n'en demeure pas moins que la couleuvre est trop grosse. Des graines de semoule datées de plus de 4.200 ans et qui existent encore et toujours! Le directeur dudit centre de recherche préhistorique ne nous explique pas comment des graines biodégradables ont pu résister des siècles et rester en l'état, sans subir le moindre effet du temps!

 

Scandaleux. Alger veut faire main basse sur la grande mosquée de Paris inaugurée par le sultan Moulay Youssef

 

Uen chose reste sûre! A moins d'avoir été "momifiées", ce qui serait surréaliste, ces graines ne peuvent à l'évidence résister à l'épreuve du temps. Venant d'Algérie, cette curiosité ne devrait pas étonner, encore moins préoccuper. L'UNESCO, à l'image de tous les citoyens du monde, sait pertinemment que le couscous est marocain. Il n'y a pas de quoi faire tout un plat! D'autant plus que la jalousie du voisin de l'est vis-à-vis Maroc est devenue un secret de polichinelle.