Vidéo. Le chanteur Tonton David n’est plus | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Tonton David

Tonton David, la star du reggae français des années 1990.

© Copyright : DR

Vidéo. Le chanteur Tonton David n’est plus

Par Zineb Ibnouzahir (@ZinebIbnouzahir) le 17/02/2021 à 17h01

L’interprète de "Chacun sa route" est décédé à 53 ans, mardi 16 février. Les millennials et le monde de la musique sont en deuil.

aA

Longues dreadlocks, un franc-sourire, une éternelle bonne humeur qui se retrouvait dans ses chansons… Tonton David, star des années 90, a été victime d’un AVC survenu dimanche 14 février dernier, en gare de Metz, en France. Après avoir été hospitalisé pendant deux jours à Nancy, la star du Raggamuffin français s’en est allée.

 

Sa mort a été annoncée sur Instagram par son ami de toujours, le chanteur Pierpoljak. "Je viens d'apprendre que mon ami Tonton David est mort. Tonton. Je suis dévasté", a-t-il déclaré dans une vidéo. Une annonce qui a beaucoup affecté ses fans et de nombreuses personnalités, parmi lesquelles Omar Sy, qui lui rendent hommage depuis l’annonce de sa mort.

 

Las de Paris, Tonton David avait quitté la capitale qui ne le faisait plus rêver pour s’installer en Lorraine avec sa femme et leurs quatre enfants. Il y a quelques jours encore, celui-ci se confiait au Parisien. "Mon planning est plein: la musique, les chevaux, le PMU, le foot à Sarreguemines et ma femme qui me fait la gueule. Mais elle ne m'empêchera pas d'aller au stade!" expliquait-il avec humour au sujet de sa nouvelle vie, loin des paillettes du showbiz.

Alpha Blondy: la star du reggae et nouveau "Haj" se pose en sage religieux et humaniste

 

Véritable figure du reggae en France, Tonton David a épousé la célébrité avec la chanson Chacun sa route, B.O. du film Un indien dans la ville, dans les années 90.

 

 

 

Au cours de cette même décennie, il enchaîne les tubes avec ses albums Le blues des racailles en 1991, Allez leur dire en 1994, tous deux disques d’or.

 

On retiendra aussi parmi ses tubes Peuples du monde, tirée de l’album Rapattitude, dont l’introduction résonne toujours autant trente ans plus tard. "Issus d'un peuple qui a beaucoup souffert/Nous sommes issus d'un peuple qui ne veut plus souffrir"… Un hymne anti-raciste, dont le clip sera réalisé par Mathieu Kassovitz, le réalisateur de La Haine (1995). 

 

 

 

Autre tube, Sûr et certain, un chanson contre la société de consommation qui a fait chanter et vibrer la génération des Millennials.