Vidéo. Le plus ancien festival de cinéma consacre le monstre sacré Souheil Benbarka | www.le360.ma

ع
Souheil Benbarka

Souheil Benbarka.

© Copyright : DR

Vidéo. Le plus ancien festival de cinéma consacre le monstre sacré Souheil Benbarka

Par Leïla Driss le 01/12/2019 à 12h33 (mise à jour le 01/12/2019 à 12h37)

Le 24 novembre dernier, à Hollywood, Los Angeles, lors de la 22e édition de l’ARPA international film festival, «De Sable et de feu», le dernier-né de Souheil Benbarka, a été sacré Prix d’Excellence en réalisation cinématographique. Les images.

aA

Après avoir été projeté lors de la cérémonie d’ouverture, «De Sable et de feu – Le rêve impossible!» a été consacré par le jury du 22e ARPA International Film Festival.

 

Le Prix d’Excellence en réalisation cinématographique, a en effet été décerné mardi 24 novembre dernier à ce long-métrage de Souheil Benbarka et a été remis à l’acteur Kamal Moummad, qui a reçu le trophée au nom du réalisateur.

 

L’ARPA International Film Festival est le plus ancien  festival international dédié au cinéma indépendant de Hollywood, qui a lieu chaque année au Grauman's Egyptian Theatre, en plein Hollywood Boulevard.

 

«Nous sommes honorés qu’un film marocain ait été projeté lors de la séance d’ouverture de ce festival, ici, à Hollywood», a déclaré, interrogé par Le360, Kamal Moummad, qui interprète le rôle de Salem, un esclave donné à un officier de l’armée espagnole dépêché au Maroc au XIXe siècle.

 

 

 

Le dernier long-métrage de Souheil Ben Barka est en effet tiré d’une histoire vraie, et son intrigue se situe entre les années 1802 et 1818.

 

Kamal Moummad a également indiqué qu’il était honoré  «de représenter M. Souheil Benbarka ainsi que l’ensemble du casting et de l’équipe pour la remise de ce prestigieux prix. Ramener le rôle de Salem à la vie a été un honneur et une expérience qui a changé [sa] vie».

Vidéo. De sable et de feu: Souhail Benbarka signe son come-back

 

L’ARPA International Film Festival, qui avait débuté le 8 novembre dernier à Hollywood avec la projection de ce film marocain lors de la cérémonie d'ouverture, a proposé, cette année encore, une impressionnante programmation, avec des longs et des courts métrages, des documentaires et des reportages, des films d’animation et des clips vidéo, issus de plus de 15 pays.