Le360 Actualités Maroc

ع
cover: Mehdi Bensaid inaugure l'exposition du célèbre photographe français Gérard Rancinan
© Copyright : le360

Vidéo. Mehdi Bensaïd inaugure une exposition inédite du photographe français Gérard Rancinan

Par Mohamed Chakir Alaoui et Brahim Moussaaid le 09/11/2021 à 15h45

Dans le cadre de ses diverses expositions sur la photographie dans le monde, le Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain (MMVI) a inauguré ce mardi 9 novembre 2021 une exposition inédite du photographe français Gérard Rancinan sous le thème «De rage et de désir, le coeur battant des hommes».

aA

Le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mehdi Bensaïd, a donné le coup de départ de cette exposition de 40 photographies géantes -qui se déroule du 9 novembre au 8 mars 2022-, en annonçant par ailleurs la décision conjointe de son ministère et de la Fondation nationale des musées, présidée par Mehdi Qotbi, de permettre aux jeunes l'accès «libre et gratuit à tous les musées du pays». «Nous avons convenu d'accorder aux jeunes des cartes de gratuité permanente pour accéder aux différents musées du Royaume», a annoncé le ministre devant un Mehdi Qotbi enthousiaste et tout sourire.

 

Mehdi Qotbi a salué à cette occasion «le dynamisme et l’efficacité» de Mehdi Bensaïd. «Nous sommes heureux d'accueillir l'exposition d'un professionnel de la photographie qui expose pour la première fois en Afrique illustrant un monde qui cherche l'espoir, le bonheur loin des incertitudes», a déclaré Mehdi Qotbi. «L'art, c'est de l'espoir et nous ne féliciterons pas assez le Roi Mohammed VI d'avoir ouvert ces espaces pour permettre à la vie culturelle de s'émanciper en donnant de l’espoir», a-t-il ajouté.

Nouvelle collaboration entre la FNM et le ministère de la Culture: Mehdi Qotbi nous en dit plus

 

«Mes ouvrages reflètent une forme de violence qui inquiète dans un monde qui aspire plus à la paix et à la prospérité», a pour sa part affirmé Gérard Rancinan, interrogé par Le360.

 

Dans une brochure distribuée à la presse, le photographe estime que le fait de «penser le monde, c'est le faire exister». Selon la brochure accompagnant l'exposition, «ses photographies mondialement connues sont un miroir de l'existence et témoignent de l'évolution de l'Homme et de nos sociétés», et dans ce même document, l'artiste témoigne en ces termes: «je suis un témoin éveillé des métamorphoses de notre société».

 

Le talent de Caroline Gaudriault, auteure des textes et de la scénographe, a ajouté une autre touche à l'exposition. «Je suis la co-auteure de cette exposition si riche par ses tableaux expressifs d'un monde à la fois perturbé et heureux», a-t-elle déclaré aux médias, et pour elle, «les écrits scénographiques engagent le regard et provoquent l'éveil des consciences».

Vidéo. Musées: Qotbi revient sur le programme de formation pour les pays africains avec la contribution du Maroc

 

Caroline Gaudriault a travaillé près de 25 ans aux côtés du photographe Gérard Rancinan. Elle a été soutenue dans ses écrits par le calligraphe marocain Rédouane, qui a écrit des phrases en arabe, exposées à cette occasion. 

 

Enfin, les deux artistes français ont tenu à féliciter le roi Mohammed VI pour «l'ouverture d’esprit» d'un Maroc dynamique, et pour sa volonté d'une Afrique qui agit dans le sens du développement.