Vidéo. Rabat. Rétrospective de Najia Mehadji à la Villa des arts: le culte du beau | www.le360.ma

ع
Cover_Vidéo: Le360.ma •découvrez l’exposition rétrospective à Rabat de Najia Mehadji « le flux et la danse »
© Copyright : Le360

Vidéo. Rabat. Rétrospective de Najia Mehadji à la Villa des arts: le culte du beau

Par Mohamed Chakir Alaoui le 10/03/2019 à 17h52

L'artiste peintre Najia Mehadji, de renommée internationale, expose ses œuvres depuis vendredi à la villa des arts de Rabat dans le cadre d’une magnifique rétrospective, répartie entre deux espaces.

aA

La Fondation ONA consacre une rétrospective à l’œuvre de Najia Mehadji, artiste marocaine de renommée internationale qui vit entre Paris et Essaouira.

 

La Fondation ONA rend hommage à cette artiste, en ouvrant conjointement les portes des villas des arts de Casablanca et de Rabat pour une exposition rétrospective en deux volets, retraçant plus de trente ans de création.

 

Le vernissage à la villa des arts de Casablanca a eu lieu le 7 mars, celui de Rabat le 8 mars.

 

Vidéo. Rétrospective de Najia Mehadji à Casablanca: comme si vous y étiez

 

Tous ceux qui ont assisté au vernissage à la villa des arts de Rabat, dont le conseiller du roi Mohammed VI, André Azoulay et son épouse, sont restés admiratifs devant la beauté simple des œuvres qui marient figuration et gestuelle lyrique. 

 

La vague, le sillon, le mouvement, l’entrelacs sont des éléments fondateurs de l’univers plastique de Najia Mehadji.

 

«La vague c'est un élément que je travaille depuis maintenant un an», a indiqué l'artiste à le360, «car symboliquement cela représente beaucoup de choses pour moi, notamment sur le plan du soufisme». Et d'ajouter que «la vague constitue le va-et-vient, le reflux». 

 

 

 

 

Il s'agit, selon elle, de «retourner aux sources pour aller vers l'extérieur, c'est un mouvement perpétuel qui m'intéresse beaucoup».

 

En résumé, c'est la peinture qui salue la mer, ont commenté les nombreux visiteurs de l'exposition. André Azoulay a qualifié pour sa part l'exposition d'une «très grande émotion». 

 

Exposition: L'invention du geste de Najia Mehadji à l'Atelier 21

 

«Chacune de ses expositions est un grand roman», selon le conseiller qui n'a pas tari pas d'éloges sur l'artiste peintre. «C'est une grande fierté, dira-t-il, car la peinture de Najia Mehadji est sur toutes les cimaises  du monde. C'est la beauté, c'est la création avec un grand C».

 

La commissaire de l'exposition, Nathalie Gallissot, a quant à elle mis en valeur l'importance de l'évènement et elle a remercié la Fondation ONA pour sa «générosité d'avoir ouvert les deux villas en même temps». 

 

«L'exposition retrace, selon Nathalie Gallissot,  entièrement le parcours de Najia Mehadji, un travail sur une longue durée, un travail entre deux cultures qui s'adresse à tout le monde».

 

Vidéo. Najia Mehadji à l'Atelier 21: Quand le geste dépasse le concept

 

Enfin, Nabil Bahiya, cheville ouvrière à la Villa des arts de Rabat et de Casablanca, a expliqué que la Fondation ONA a toujours été fidèle à sa mission, celle de contribuer au rayonnement de la peinture marocaine. Une mission accomplie de façon somptueuse avec la rétrospective de Najia Mehadji.