Vidéo. Tanger: «venez nous entendre», ou quand de jeunes malentendants dessinent leurs rêves | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cover - Exposition "Venez nous entendre" - Jeunes malentendants - Arts plastiques - Tanger

En tout, 27 tableaux, oeuvres de jeunes malentendants, sont exposés à Medina Art Gallery, depuis le 24 avril dernier. 

© Copyright : Le360

Vidéo. Tanger: «venez nous entendre», ou quand de jeunes malentendants dessinent leurs rêves

Par Said Kadry le 26/04/2021 à 12h38

Le samedi 24 avril dernier, une exposition d’enfants malentendants a été inaugurée. C'est la première du genre dans la ville. Sous le thème générique «Venez nous entendre», ces enfants s'y expriment. Le360 s’y est rendu. Impressions.

aA

L’exposition, abritée par l’espace Medina Art Gallery, est initiée par le Centre Sinwane pour l'éducation, l'enseignement et la qualification des malentendants à Tanger, au Maroc. En tout, 27 tableaux peints par des enfants malentendants sont exposés. Ceux-ci ont rejoint le centre lors de l’année scolaire en cours et ont participé à des ateliers de peinture qui bénéficient par ailleurs à plusieurs dizaines de jeunes de la ville.

 

Les œuvres des jeunes artistes ont émerveillé les visiteurs de l’exposition. «Je suis très heureuse de participer à cette exposition collective. C’est un grand encouragement pour moi et j’espère que c’est le début pour ma carrière en tant qu’artiste», déclare Aroua, une des participantes à cet évènement.

 

L’exposition, selon les responsables de l’Association Attawassol pour les malentendants, est de «créer des liens entre les enfants malentendants et le public, mais aussi d’aider ces citoyens à besoins spécifiques à développer leurs compétences artistiques et à avoir davantage confiance en soi». 

Vidéo. Covid-19: témoignages sur une année difficile pour les personnes en situation de handicap

 

Anas El Mamouni, vice-président de l’Association Attawassol, se réjouit de la réussite de cette exposition, la première du genre dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

 

«Notre souci principal est l’éducation des jeunes malentendants. Mais en organisant des ateliers de peinture, nous avons remarqué que nombre d’entre eux ont du talent dans les arts plastiques. C’est la raison qui nous a amenés à organiser cette manifestation», nous confie-t-il.