Vidéo. Tanger: Zilil, ancien site romain du Maroc, actuellement à l’abandon, sera-t-il réhabilité? | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cover - Zilil - Ruines romaines - Nord du Maroc

Ruines de Zilil, cité antique du nord du Maroc. Ses vestiges archéologiques dateraient d'Auguste, premier empereur de Rome, qui régna du 16 janvier 27 av. J.-C. au 19 août 14 ap. J.-C.

© Copyright : Le360

Vidéo. Tanger: Zilil, ancien site romain du Maroc, actuellement à l’abandon, sera-t-il réhabilité?

Par Said Kadry le 02/05/2021 à 20h30

Voici plusieurs décennies que ce site, datant de la Rome antique, et situé dans les environs de Tanger, est abandonné. Résultat: ses inestimables vestiges se dégradent, avant tout par négligence. Des archéologues et des historiens ont longtemps milité pour la sauvegarde de ce patrimoine aujourd'hui en friche.

aA

Avec Lixus, Tamuda, Cotta et d'autres sites antiques, les vestiges qu'offre aujourd'hui encore le site antique de Zilil, situé à 30 km au sud de Tanger et à près de 12 km au nord-est d'Asilah, permettent de le classer parmi les sites archéologiques les plus importants du nord du Royaume. Depuis plusieurs années, des archéologues et des historiens exhortent les autorités à une restauration de cet important site de l'Antiquité romaine, aujourd'hui encore à l'abandon. 

 

En 2019, ils ont finalement été entendus et une promesse leur a été faite: "le dossier est aujourd’hui dans sa phase finale. Il attend l’aval du gouvernement pour être mis à exécution", révèle Mohamed Benhaddou, conservateur des sites archéologiques de Tanger. 

 

Selon ce spécialiste, le nom de Zilil provient du nom latin de cette ancienne colonie romaine "Julian Constantinople Zulily", affirme-t-il, une cité qui aurait été fondée en 25 avant J.-C. par l'empereur Auguste. "Le nom commun adopté par les archéologues est Dchar Jdid, en rapport avec le village avoisinant", explique-t-il aussi.  

Vidéo. Tanger: restauré, le phare du cap Spartel s'apprête à rouvrir ses portes

 

Toutefois le site de Zilil était habité bien avant l'Antiquité, au cours de la Préhistoire, en particulier pendant la période épipaléolithique (soit 4000-8000 av. J.-C.), indiquent certaines découvertes archéologiques qui ont été trouvées sur les lieux, ajoute le conservateur des sites archéologiques de Tanger.

 

Au cours de l'Antiquité, Zilil n’a pas survécu aux invasions barbares, qui ont également concerné l'Afrique du Nord. Le site a été détruit au Ve siècle après le passage des Vandales, qui précipitèrent, d'ailleurs, la chute de l'empire romain.

 

Toutefois, ses vestiges, en ce XXIe siècle, sont toujours là et témoignent d’une période importante de l’histoire du Maroc. Regardez...