Vidéo. "Touche pas à ma ville": les artistes de Meknès s’opposent à la vente du cinéma Atlas | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
cinéma atlas

La vente judiciaire du cinéma Atlas de Meknès, créée en 1960 est fermé depuis 2002, est programmée pour le 22 avril 2021, ce qui suscite l’indignation de personnalités du monde de l’art et de la culture.

© Copyright : DR

Vidéo. "Touche pas à ma ville": les artistes de Meknès s’opposent à la vente du cinéma Atlas

Par Qods Chabaa le 21/04/2021 à 10h46

Après avoir appris la nouvelle de la mise en vente du cinéma Atlas de Meknès, un groupe d'artistes lancent un appel "Touche pas à ma ville" et demandent la transformation des cinémas de la ville en centres culturels.

aA

Le cinéma Atlas de Meknès est mis en vente. Cette triste nouvelle a créé un véritable malaise dans les rangs des artistes de la ville. A l’initiative du comédien et réalisateur Driss Roukh, un appel "Matkisch Mdinti" (Touche pas à ma ville) vient tout juste d’être lancé.

Plusieurs personnalités du monde de l’art et de la culture dont la comédienne Latefa Ahrrare et le musicien Amir Ali, se sont jointes à ce cri du cœur. "Pour que le scénario-catastrophe du cinéma Regen et du cinéma Empire ne se répète pas, nous nous opposons avec force à la vente et la démolition du cinéma Atlas", précisent les rédacteurs de cet appel, très partagé depuis deux jours sur les réseaux sociaux.

 

Le cinéma Atlas, créée en 1960 est fermé depuis 2002, n'a pas bénéficié de l’opération d’inscription des salles de cinéma sur la liste du patrimoine national lancée en 2014. N’étant pas classé et étant une propriété privée, le bâtiment peut donc être vendu. En effet, rien n’empêche ses propriétaires, les héritiers de Haj Najib Tabite de le vendre et d’y ériger un immeuble ou un centre commercial en lieu et place du cinéma. Le tribunal de commerce vient d'ailleurs de programmer la vente judiciaire de ce cinéma, prévue le 22 avril à 11h00.

Vidéo. Agadir: la réhabilitation du cinéma Sahara a démarré

 

C’est bien cela qui inquiète plusieurs activistes culturels de la ville de Meknès qui demandent à ce que les cinémas deviennent des centres culturels pour préserver et protéger le patrimoine de la ville.

Aujourd'hui, seules deux cinémas restent en activité à Meknès. Le cinéma Camera, classé sur la liste du patrimoine national, et le Dawliz.