Le360 Actualités Maroc

ع
cover: Mehdi Qotbi - Fondation nationale des musées - FNM - Jamaâ Baida - Archives du Maroce - Remise de 50.000 documents

Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées (FNM), et Jamaâ Baida, directeur des Archives du Maroc, lors de la remise à ce dernier de quelque 50.000 documents, le 30 novembre 2021.

© Copyright : Brahim Moussaaid / Le360

Vidéo. Un fonds inestimable: la Fondation nationale des musées remet 50.000 documents aux Archives du Maroc

Par Mohamed Chakir Alaoui et Brahim Moussaaid le 30/11/2021 à 15h51

A l’occasion de son dixième anniversaire, la Fondation nationale des Musées (FNM), que préside Mehdi Qotbi, a remis ce mardi 30 novembre 2021 à l’institut des Archives du Maroc quelque 50.000 documents illustrant et mémorisant l’histoire archéologique du Maroc, entre 1918 et 1970.

aA

Ce patrimoine était jusqu’ici conservé au Musée de l’histoire et des civilisations de Rabat, un établissement relevant de la FNM. La remise de ces archives publics -qui relèvent des fouilles archéologiques réalisées lors du protectorat français- a été consignée au terme d’un accord signé à Rabat, au siège du Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain, par Mehdi Qotbi et le directeur des Archives du Maroc, Jamaâ Baida, en présence du directeur du Musée Mohammed VI, Abdelaziz El Idrissi, et du conservateur du Musée de l’histoire et des civilisations de Rabat, Anas Sadrati.

 

«C’est un grand moment que nous célébrons aujourd’hui sachant que ce transfert des archives coïncide avec le dixième anniversaire de la création de la Fondation et avec la journée mondiale des archives», a affirmé Mehdi Qotbi, dans une déclaration pour Le360. Le patron de la FNM a valorisé le patrimoine archiviste précieux dont dispose le Maroc, une source d’informations importante qui sera mise à la disposition des chercheurs.

Vidéo. Émouvante cérémonie de signature du legs du couple Youssoufi à la Fondation nationale des musées et aux Archives 

 

Selon Jamaâ Baida, ces documents contiennent «des documents relatifs aux fouilles des vestiges qu’avait entreprises l’administration coloniale française à Volubilis (120 km à l’est de Rabat) à l’aide d’ouvriers allemands à partir de 1918». Jamaâ Baida a salué à cette occasion le travail «minutieux» réalisé par la Fondation nationale des musées qui «dépoussiéré, nettoyé, désinfecté, conditionné et emballé dans des boîtes hermétiques, avant d’être digitalisés» l’ensemble de ces archives.

 

Le conservateur du Musée de l’histoire et des civilisations de Rabat, Anas Sadrati a, de son côté, annoncé la possibilité pour le public de pouvoir consulter prochainement ce «fonds d’archives», via un site web dédié.