52 conventions signées d’un potentiel de substitution à l’import de 7,3 milliards de dirhams | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Moulay Hafid Elalamy

Moulay Hafid Elalamy était l'invité, ce jeudi 24 septembre, du Conseil national de l'entreprise de la CGEM.

© Copyright : DR

52 conventions signées d’un potentiel de substitution à l’import de 7,3 milliards de dirhams

Par Fayçal Ismaili le 23/02/2021 à 19h00

Kiosque360. Dans le cadre du Plan de relance industrielle, 52 conventions d’un montant global de 4,2 milliards de dirhams ont été signées. Réparti sur 9 régions, ce deuxième lot d’investissements représente un potentiel de substitution à l’import de 7,3 milliards de dirhams. Les détails.

aA

«Ces nouveaux investissements sont le fruit de la banque de projets qui s’inscrit dans les priorités du Plan de relance industrielle mis en œuvre, conformément aux Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour soutenir les secteurs productifs en renforçant leur capacité à investir et à créer de l’emploi», a déclaré Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et Numérique, au sujet des 52 conventions signées. Ces dernières portent sur des investissements répartis sur 9 régions avec un potentiel de substitution à l’import de 7,3 milliards de dirhams, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 24 février, précisant que lesdites conventions portent sur un montant global de 4,2 milliards de dirhams, générant 12.583 emplois.

 

Les secteurs les plus impactés par ces projets d’investissements représentent, à terme, un chiffre d’affaires total additionnel de 10,4 milliards de dirhams, à commencer par le textile avec 14 conventions signées concernant, notamment, la fabrication de matelas et d’accessoires de sommeil. Il est suivi du secteur de la chimie-parachimie avec 11 conventions conclues portant, entre autres, sur la fabrication de médicaments génériques et bio-similaires, et du secteur de l’industrie mécanique et métallurgique avec 7 conventions à travers la construction d’un complexe métallurgique pour les aciers spéciaux et d’unités industrielles opérant, entre autres, dans la production des extincteurs.

 

Six autres conventions ont été signées dans le secteur de la plasturgie (création d'unités industrielles, notamment dans le recyclage, la fabrication de conteneurs pour déchets médicaux, etc.), six également dans l’agroalimentaire, cinq conventions dans le secteur de l’industrie des matériaux de construction et trois autres conventions dans l’industrie du bois, l’électroménager et l'électronique.