A fin 2020, l’encours de la dette extérieure publique s’élève à 374,3 milliards de dirhams | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
dette extérieure
© Copyright : DR

A fin 2020, l’encours de la dette extérieure publique s’élève à 374,3 milliards de dirhams

Par Fayçal Ismaili le 06/04/2021 à 19h28

Kiosque360. L’encours de la dette extérieure publique s’élève à 374,3 milliards de dirhams à fin 2020, révèle la Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE): 53,3% pour le Trésor et 45,7% pour les autres emprunteurs publics. Explications.

aA

Au titre de l’exercice 2020, l’encours global de la dette extérieure publique du Maroc s’établit à 374,3 milliards de dirhams, soit 34,9% du PIB, comme l’indique la Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE). Le Trésor rafle plus de la moitié de cette dette avec 53,3%, la part de l’encours alloué aux autres emprunteurs publics se situant autour de 45,7%, comme le rapporte Aujourd’hui le Maroc qui, dans son édition de ce 7 avril, précise que l’encours de la dette extérieure du Trésor a ainsi atteint les 199,52 milliards de dirhams à fin 2020, contre 161,5 milliards de dirhams un an plus tôt.

 

La répartition par créanciers? 48,9% pour les multilatéraux, 28,1% pour le MFI et les banques commerciales (BCs), 16% pour les pays de l’Union européenne et 2,8% pour les pays arabes. S’agissant de la structure par devise, la DTFE indique une part de 60,7% pour l’euro, 29,8% pour le dollar américain et 3% pour le yuan. Et le journal de préciser qu'une part de 74,5% de cette dette est accordée à taux fixe, contre 25,5% à taux variable. 

 

Pour ce qui est des tirages sur emprunts extérieurs publics, ils ont porté sur un volume global de 75,8 milliards de dirhams dont 62,9 milliards mobilisés par le Trésor, notamment 13,1 milliards de dirhams pour les appuis aux réformes, 10,1 milliards de dirhams au titre des mesures d’atténuation des impacts de la pandémie de Covid-19. Quant au total des tirages, il s’est élevé à 29,44 milliards de dirhams auprès des créanciers multilatéraux, à 37,47 milliards de dirhams auprès du MFI et banques commerciales et à 8,93 milliards de dirhams auprès des créanciers bilatéraux, dont les pays de l’UE (8,39 milliards de dirhams) et les pays arabes (179 millions de dirhams). Concernant le service de la dette extérieure publique, il s’est établi à 41,4 milliards de dirhams (24 milliards de dirhams réglés par le Trésor et 17,4 milliards de dirhams par les autres emprunteurs publics).