Le360 Actualités Maroc

ع
Réserves devises

Le devise partagée par 19 Etats membres de l’UE: l'euro.

© Copyright : DR

Amnistie sur les avoirs en devises: près de 6 milliards de dirhams déclarés

Par Khalil Ibrahimi le 08/01/2021 à 18h37

L'opération de régularisation spontanée (ORS) au titre de l'année 2020 a porté sur un montant de 5,93 milliards de dirhams pour 1.959 déclarations effectuées, selon l'Office des Changes. 528 millions de dirhams de recettes seront versés au Trésor.

aA

L’Office des changes dresse un premier bilan de l’opération de régularisation spontanée pour  les personnes physiques et morales résidentes ayant constitué des avoirs et liquidités à l’étranger en infraction à la réglementation des changes et à la législation fiscale.

 

L’opération, qui a démarré le 1er janvier 2020, et qui s’est achevée le 31 décembre dernier, a permis la déclaration de près de 6 milliards de dirhams, indique le département que dirige Hassan Boulaknadal.

 

Les actifs financiers représentent la composante essentielle des avoirs déclarés avec 2,74 milliards de dirhams, soit 46% du montant total, suivis des biens immeubles (1,93 milliards de dirhams), précise l'Office dans un communiqué.

Exclusif. Amnistie fiscale des entreprises: l’opération a rapporté plus de 3 milliards de dirhams au fisc

 

Avec une valeur de 1,26 milliards de dirhams, les avoirs liquides représentent, quant à eux, 21% du montant total déclaré, ajoute le même communiqué. Le montant des recettes issues de la contribution libératoire, en faveur du Trésor, s'élève à 528,6 millions de dirhams.

 

L'ORS a été instituée par l’article 8 de la loi de Finances n°70-19 pour l’année budgétaire 2020. Pour le ministère des Finances, cette régularisation est une opération de la dernière chance. Car à compter de cette année, le Maroc, étant signataire de la convention de l’OCDE pour l’échange de renseignements à des fins fiscales, recevra la liste des nationaux détenant des actifs à l’étranger.

 

Rappelons que le gouvernement avait conduit en 2014 une opération similaire, qui avait permis la déclaration de près de 28 milliards de dirhams.