Assises du commerce: les recommandations du patronat | www.le360.ma

ع
Assises du commerce
© Copyright : DR

Assises du commerce: les recommandations du patronat

Par Ismail Benbaba le 23/04/2019 à 00h26

Kiosque360. En prélude des Assises du commerce qui démarreront le 24 avril et s’achèveront le 25 avril à Marrakech, la CGEM a émis un certain nombre de propositions. Les détails.

aA

Selon Les Inspirations Éco, qui revient sur le sujet dans sa publication de ce mardi, la fiscalité occupera une grande partie des débats, après la montée au créneau d’une large frange de commerçants qui, il y a quelques mois, ont qualifié son application de hâtive. Le journal nous apprend ainsi que les recommandations du patronat sont au nombre de 76 qu’elles sont axées autour de quatre grands points qui portent sur la chaîne et les typologies du commerce, la complémentarité entre les acteurs, l’attractivité des investissements et une meilleure organisation du secteur.

 

Dans les détails, au sujet du foncier, le patronat prône une politique foncière et urbaine publique permettant au secteur de retrouver son élan d’investissement. Il s’agit aussi d’intégrer le commerce comme un secteur d’investissement pour qu’il bénéficie de l’appui de l’État, avec la création d’un fonds d’investissement commercial qui serait géré au niveau des Centres régionaux d’investissement (CRI).

 

La CGEM recommande également une taxe sur les terrains non bâtis prenant en compte le cycle de développement des projets des centres commerciaux. L’objectif de cette taxe serait de renforcer la faisabilité financière des projets tout en stimulant leur développement. A propos du e-commerce, la CGEM estime, comme l’indique Les Inspirations Éco, que la clarification de son cadre légal favorisera davantage d’investissements de la part des opérateurs et que les évolutions rapides des moyens de paiement pourraient écarter certains acteurs importants, en particulier sur le marché des voyageurs. A ce propos, le patronat prône l’adoption d’un cadre d’expérimentation des fintechs, tout en encourageant les early-users.

 

Sur le plan de la logistique, la CGEM appelle à la mise en œuvre de la stratégie nationale de la logistique, en particulier au niveau du volet urbain. L’informel sera également au cœur des débats lors des deux jours de cette rencontre. A ce sujet, le patronat préconise l’accompagnement des commerçants et leur maintien dans le secteur formel par la création d’un guichet unique pour les TPME.

 

Aussi, la confédération générale des entreprises du Maroc estime-t-elle que les conditions sont aujourd’hui réunies pour la mise en place d’un organe d’intelligence économique et d’un observatoire du commerce.