Attijari, BCP, Label Vie: Ruée sur le marché obligataire | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Bourse Casa
© Copyright : DR

Attijari, BCP, Label Vie: Ruée sur le marché obligataire

Par Ndiaye Mar Bassine le 03/12/2014 à 14h30

Grâce à trois opérations qui se déroulent sur trois semaines, trois groupes lèvent 3,7 milliards de dirhams. Ils veulent profiter des conditions avantageuses du marché.

aA

A une semaine d’intervalle, Attijariwafa bank (AWB) et la Banque Centrale populaire annoncent l’émission d’un emprunt obligataire, au moment où Label Vie communique les résultats de son opération. L’intérêt de ces groupes pour le marché de la dette à moyen et long terme s’explique par les conditions avantageuses du marché. A titre d’exemple, pour l’emprunt d’AWB, d’une durée de 10 ans, le taux d’intérêt retenu pour la tranche fixe n’est que de 4,75%, et pour la tranche à taux révisable, de 3,80%. La banque offre ainsi une prime de risque de 100 points de base par rapport aux bons du trésor de durée équivalente. Pour la BCP également, dont la durée de l’emprunt est de 7 ans, le taux variable retenu est de 3,55%, soit une prime de risque de 75 points de base seulement.

 

AWB devrait lever 1,2 milliard de dirhams, d’après la note d’information validée par le CDVM mercredi 3 décembre. La banque affirme qu’à travers les fonds levés, elle compte financer son développement international, mais également au Maroc. Elle veut ainsi renforcer sa présence au Maghreb, mais également en Afrique Centrale et Occidentale. L’opération devrait se dérouler entre le 10 et le 12 décembre.

 

Du côté de la Banque Centrale Populaire, on compte lever un milliard de dirhams entre le 8 et le 10 décembre. Et le but poursuivi n’est pas bien différent de celui annoncé par Attijariwafa bank. Au-delà du renforcement des quasi-fonds propres de la banque, cet emprunt permettra de financer le développement de la BCP au Maroc et à l’international. Car, faut-il le rappeler, la banque est l’actionnaire majoritaire du groupe Banque Atlantique, présent dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest.

 

Du côté de Label Vie, les résultats de l'emprunt obligataire viennent d’être rendus publics par la Bourse de Casablanca. La société a ainsi transformé une dette à court terme en dette à long terme.  En effet, 900 millions de dirhams d’obligations sont destinés au remboursement des détenteurs des billets de trésorerie. De plus, 600 millions de dirhams font l’objet d’une émission nouvelle.