BMCE Bank of Africa et Saham fusionnent leurs sociétés de crédit à la consommation | www.le360.ma

ع
siège BMCE

Le siège de la BMCE à Casablanca.

© Copyright : Le360 : Adil Gadrouz

BMCE Bank of Africa et Saham fusionnent leurs sociétés de crédit à la consommation

Par Younès Tantaoui le 26/01/2018 à 16h17 (mise à jour le 26/01/2018 à 16h26)

Grosse opération en vue dans le secteur des sociétés de financement. Les groupes BMCE Bank of Africa et Saham Assurance ont signé vendredi 26 janvier un protocole d’accord fixant les principes directeurs pour un rapprochement stratégique de leurs filiales respectives, Salafin et Taslif.

aA

Cet accord entre dans le cadre du partenariat stratégique signé en juin 2015 par les groupes Finance.Com et Saham et dont l’objectif est de mettre en commun leurs compétences, et d’accélérer leur expansion dans le secteur des services financiers en Afrique.

 

Cette opération de fusion devrait particulièrement retenir l’attention de la communauté des affaires, les groupes BMCE Bank et Saham étant concernés depuis quelques années par des rumeurs sur un potentiel rapprochement, voire une opération de rachat.

 

L’opération qui vient d’être conclue en est-elle un prémice? Rien n’est sûr pour l’heure. Ce qui l’est en revanche, c’est que la fusion entre Salafin et Taslif recèle un potentiel significatif de création de valeur dans le secteur du crédit à la consommation, aussi bien pour les deux sociétés que pour leurs actionnaires et partenaires. On devrait s’attendre au développement de synergies opérationnelles et commerciales importantes.

 

«Ce rapprochement s’inscrit dans le cadre d’une logique industrielle et devrait se concrétiser à travers une opération de fusion-absorption de Taslif par Salafin qui s’accompagnera d’une augmentation de capital de Salafin réservée aux actionnaires de Taslif», explique un communiqué diffusé par les deux groupes à cette occasion.

 

Dans ce cadre, BMCE Bank of Africa et SAHAM Assurance ont fixé une parité d’échange d’une action Salafin pour 39 actions Taslif.

 

La même source ajoute que les modalités de la fusion et le projet de traité de fusion seront soumis prochainement à l’examen du Directoire de Salafin et du Conseil d’administration de Taslif après l’arrêté des comptes relatifs à l’exercice clos le 31 décembre 2017.

 

«Le projet de fusion sera également soumis à l'approbation des Assemblées générales extraordinaires de Salafin et Taslif au deuxième semestre 2018», ajoute le communiqué.

 

La réalisation définitive de cette opération est soumise, notamment, à l’obtention des autorisations requises à cet effet (agrément de Bank Al Maghrib et visa de l’Autorité marocaine du marché des capitaux).