Boissons alcoolisées: soulagement pour les propriétaires de bar | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Bar
© Copyright : DR

Boissons alcoolisées: soulagement pour les propriétaires de bar

Par Rachid Al Arbi le 12/12/2019 à 22h11

Kiosque360. Ouf de soulagement chez les tenanciers de bar. La TIC a été maintenue à 900 DH/hectolitre et la taxe spécifique à 1DH/litre. Les cafés bénéficient de la TVA à 10%.

aA

Les tenanciers de bar ont de quoi se réjouir. Ils ont, comme le rapporte L’Economiste dans son édition du jour, obtenu gain de cause sur le volet de la taxation que leur activité supporte, à savoir la TIC à 900 DH/hectolitre et la TVA à 20%. Ils évitent ainsi, selon le journal, l’augmentation de la taxation et par ricochet l’encouragement du commerce illégal.

 

Le quotidien avance qu’une nouvelle hausse de la taxation sur les boissons alcoolisées aurait  «affecté le tourisme» même s’il est constaté que l’écrasante majorité des consommateurs est marocaine. Au-delà, «le souci de la sauvegarde de l’emploi» prime. Sur une décennie, le secteur a enregistré la fermeture de 1.300 points de vente. Même les enseignes Marjane et Acima ont arrêté la vente d’alcool. Et ce, alors que «les parts de marché de la grande distribution ont connu une croissance significative pour représenter jusqu’à 40% des volumes commercialisés».


L’Economiste constate que la taxation des boissons alcoolisées a plus que doublé sur la dernière décennie: TVA, TIC et taxe spécifique (1 DH/litre de vin). L’Etat compte tirer 718 millions de DH au titre des recettes fiscales sur l'alcool en 2020. Un montant qui dervait se rajouter aux 678 millions de DH collectés en 2018. Sans oublier près de 878 millions de DH sous forme de taxation applicable à la consommation de bière.


Pour ce qui est de la production nationale, le journal remarque qu’elle a plus que doublé sur la dernière décennie. Dans le sillage des bars, les cafés ont vu le taux de TVA qui leur est appliqué réduit à 10%.