Le360 Actualités Maroc

ع
Bureaux de change
© Copyright : DR

Bureaux de change: enfin des solutions de transformation

Par Rachid Al Arbi le 23/12/2021 à 22h54

Kiosque360. L'avenir s’éclaircit pour les bureaux de change. En effet, des solutions de transformation seront bientôt préconisées. Cet article est une revue de presse du journal Les Inspirations ÉCO.

aA

Le bout du tunnel est proche pour les bureaux de change. Dans son édition du jour, Les Inspirations ÉCO annonce que Bank al-Maghrib (BAM) a expliqué aux exploitants de bureaux de change le passage du Maroc vers un autre système de change qui exige, de leur part, «une certaine connaissance et un certain suivi de la volatilité des taux afin de pouvoir agir en conséquence».


Il souligne que «les tumultes observés ces derniers temps chez ces acteurs du marché s'expliquent par le fait que ceux-ci ne jouissent plus de la quiétude et de la sérénité que permettait l’ancien système». En effet, selon la même source qui reprend les propos du gouverneur de la Banque centrale, l’Institution a «essayé de voir comment résoudre leurs problèmes pour pouvoir avancer, dans la mesure où il s'agit de billets de banque».


Dans ce cadre, il est aujourd’hui préconisé la révision du périmètre d'activité, en particulier pour la crise induite par le nouveau régime, comme l’extension du périmètre d’activités notamment du transfert de fonds. Aujourd’hui, l’idée est que «l'Office des changes, dans les temps qui viennent, présente les solutions qu'il préconise dans le cadre de la transformation des bureaux de change».

 

Il est donc question de «permettre aux gros bureaux de change d'être mieux outillés pour poursuivre leur activité». Pour les petits, en revanche, l'idée est de les regrouper afin de renforcer leur assise de sorte de leur permettre de continuer leurs activités, le tout en bénéficiant d’un encadrement qui leur permettra d'être au fait de l'évolution du régime de change.


Les Inspirations ÉCO évoquent aussi des grincements de dents chez les exploitants de bureaux de change qui dénoncent les pratiques des banques. «Ils reprochent au système bancaire de profiter des contraintes que leur impose le cadre réglementaire de l'exercice du change manuel, dans un marché où les prix sont plutôt fixés par les banques et non par la loi de l’offre et de la demande».