Carburants: l'espagnol Cepsa négocie le rachat de la Somap | www.le360.ma

ع
station CEPSA
© Copyright : DR

Carburants: l'espagnol Cepsa négocie le rachat de la Somap

Par Younès Tantaoui le 28/08/2017 à 14h15

Le groupe pétrolier espagnol CEPSA négocie le rachat de la société marocaine Somap afin d'étendre sa présence et son activité dans le royaume à la commercialisation et la distribution des carburants.

aA

Le groupe pétrolier espagnol CEPSA veut se lancer dans la distribution des hydrocarbures au Maroc. Selon des sources informées, des négociations avancées sont en cours pour le rachat par CEPSA de la société marocaine des pétroles (SOMAP).

 

D’après nos informations, les deux parties seraient d’accord sur le principe et négocieraient actuellement le prix de cession. Une première offre aurait déjà été formulée par CEPSA dans ce sens.

 

Le groupe espagnol espère boucler bientôt l’acquisition du distributeur marocain et ainsi renforcer sa présence dans le royaume, un marché qu’il connaît déjà bien. Cepsa est en effet un fournisseur régulier d’opérateurs nationaux en essence, diesel et gaz. Le groupe opère, en outre, au niveau du port d’Agadir à travers sa filiale CEPSA Maghreb codétenue avec l’Emirati IPIC (International Petroleum Investment Company). Cette dernière détient des participations dans la société d’exploitation Petrosud qui fournit du diesel aux dix stations-service ainsi qu’à l'usine de pêche du port d'Agadir. Elle commercialise également des lubrifiants maritimes pour la marque Ertoil.

 

Cepsa n’a jamais caché son ambition de se renforcer au Maroc, en étendant notamment sa présence à d’autres ports du royaume et en installant de nouvelles capacités de stockage dans le pays.

 

En rachetant Somap, Cepsa va encore plus loin: elle ne se cantonne plus à la distribution des hydrocarbures pour le secteur maritime, mais diversifie son activité à la commercialisation du carburant à travers les 25 stations-service que dessert déjà la Somap.

 

L’intérêt de la compagnie pour le Maroc confirme, par ailleurs, le renforcement de l’attractivité de ce secteur depuis sa libéralisation. Avec une consommation des hydrocarbures en hausse continue, un parc de véhicules en circulation qui ne cesse de croître ainsi que des marges plutôt confortables que se permettent les distributeurs, la commercialisation des hydrocarbures n’aura jamais été aussi intéressante pour les compagnies pétrolières, qu’elles soient marocaines ou étrangères.