Le360 Actualités Maroc

ع
Zone industrielle
© Copyright : DR

Casablanca-Settat: la Zone industrielle de Had Soualem vise 27.000 emplois

Par Ismail Benbaba le 25/11/2021 à 22h00

Kiosque360. Le Millennium Challenge Corporation (MCC) poursuit ses efforts en faveur du développement de trois sites industriels pilotes dans la région Casablanca-Settat. Dans la zone industrielle de Had Soualem, pas moins de 27.000 emplois sont attendus. Cet article est une revue de presse du quotidien Aujourd’hui Le Maroc.

aA

Millennium Challenge Corporation (MCC) poursuit ses financements au Maroc à travers le développement de trois sites industriels pilotes dans la région Casablanca-Settat, nous apprend Aujourd’hui Le Maroc dans sa livraison du jour.

 

Le quotidien rapporte ainsi que David Greene, chargé d’affaires à l’ambassade des Etats-Unis au Maroc, et Lawrence Randolph, consul général des Etats-Unis à Casablanca, ont effectué mercredi dernier une visite de terrain aux projets de réhabilitation et d’extension de la zone industrielle de Had Soualem et de développement d’une nouvelle zone industrielle à Sahel Lakhyayta.

 

Soulignons que l’initiative s’inscrit dans le cadre de la composante «Sites pilotes» de l’activité «Foncier industriel» relevant du programme de coopération «Compact II», financé par le gouvernement des Etats-Unis, représenté par Millennium Challenge Corporation (MCC).

 

Aujourd’hui Le Maroc fait remarquer que les travaux hors-sites portent essentiellement sur la construction d’une station d’épuration des eaux usées (STEP) pour le traitement des effluents des deux parcs industriels, la mise en place de voies d’accès en vue de faciliter l’accessibilité aux deux parcs et fluidifier la circulation des véhicules à leurs abords, ainsi que le dimensionnement des infrastructures hors-sites de manière à répondre adéquatement aux besoins des industriels en termes notamment de débit d’alimentation en eau potable, de puissance électrique et de débit des rejets des eaux usées. Notons aussi que les «sites pilotes» permettront l’aboutissement d’un nouveau modèle de développement de parcs industriels durables et de revitalisation de zones industrielles existantes.

 

Il faut de même souligner que la zone industrielle de Bouznika fait l’objet d’une réhabilitation et d’une extension. Le quotidien indique ainsi qu’un premier appel d’offres avait abouti à la signature d’une convention de partenariat avec un acteur privé qui mobilisera un investissement de 11 millions de dollars pour la zone industrielle de Bouznika, s’étendant sur une surface brute de 25 ha et devant drainer des investissements privés industriels de l’ordre de 75 millions de dollars, et générer 4.000 emplois directs. Pour le second appel d’offres (en cours), l’objectif sera d’assurer l’aménagement, la commercialisation et la gestion des parcs industriels de Had Soualem et Sahel Lakhyayta.

 

Rappelons que l’activité «foncier industriel» porte, outre la composante «sites pilotes», sur la mise en place du Fonds des zones industrielles durables (Fonzid). Notons que le Fonzid finance la création et le développement de 5 parcs industriels, et vise également la requalification et la réhabilitation de 4 zones industrielles existantes.

 

Aujourd’hui Le Maroc précise aussi que l’investissement global est estimé à quelque 76 millions dollars dont 43 millions comme contribution des porteurs des 9 projets et que 54.000 emplois sont attendus sur 20 ans. «En clair, ce fonds devra permettre le développement d’une offre en lots industriels à la vente ou à la location aux entreprises de 105 ha et la construction de 70 bâtiments industriels en location sur une surface plancher totale de 58.109 m2», conclut le quotidien.