Le360 Actualités Maroc

ع
Cash - circulation monétaire - BAM

Des billets et des pièces de monnaie. 

© Copyright : DR

Cash en circulation: une demande plus forte que jamais en 2020

Par Hajar Kharroubi le 30/09/2021 à 17h04

Le taux de circulation fiduciaire a marqué en 2020 un sursaut inédit. Après une hausse annuelle de près de 7% en 2019, la circulation du cash a atteint 319 milliards de dirhams, en croissance de près de 20%, soit le rythme le plus élevé observé sur les trente dernières années.

aA

Selon le rapport annuel de Bank Al-Maghrib sur les infrastructures des marchés financiers, les moyens de paiement, leur surveillance et les initiatives d’inclusion financière, la demande en cash a marqué en 2020 une accélération exceptionnelle.

 

En volume, la demande en cash s’est située à 2,1 milliards de billets et 2,9 milliards de pièces de monnaie, soit des progressions respectives de 17% et 2%. La peur de contamination au Covid-19 via la manipulation des billets ou des pièces de monnaie n’a pas donc dissuadé la population à avoir recours à ce moyen de paiement.

 

Le matelas de cash a explosé en 2020 en raison de la crise sanitaire
S’agissant de la circulation fiduciaire au cours de l’année, la Banque centrale indique dans son rapport que les sorties nettes de billets de banque ont fortement augmenté entre les mois de mars et mai, après s’être inscrites dans une tendance normale sur les deux premiers mois de l’année. Pour le ratio de la circulation fiduciaire rapporté au PIB, il s’est établi, pour sa part, à 30% contre une moyenne de 22% constatée lors des années précédentes.

Intelaka: 2,7 MMDH de crédits accordés à fin 2020, selon Bank Al-Maghrib

 

Bank Al-Maghrib souligne que le recours massif des ménages au cash pour régler les achats de produits de de première nécessité et pour constituer des réserves en cash au regard des incertitudes qui ont plané sur l’étendue et la durée de la pandémie, expliquent l’accélération de la demande en cash.

 

Cette situation s’explique aussi, selon la Banque centrale, par les versements des aides, en cash, dans le cadre de l'opération Tadamoun et les retraits en espèces pendant la période du confinement suivis par la période du Ramadan et celle de l’Aïd al-Adha.

 

Les billets de 200 dirhams ont la cote
La structure en valeur de billets en circulation affiche une prépondérance des billets de 200 dirhams dont la part a gagné un point de pourcentage pour s’établir à 74%, au détriment de la coupure de 100 dirhams qui a vu sa proportion reculer à 24%, indique BAM.

Marché de change: BAM a déjà racheté 670 millions de dollars de devises aux banques pour absorber leurs excédents

 

En nombre, la part de 200 dirhams s’est également renforcée de 2 points de pourcentage à 54%, au désavantage des coupures de 50 dirhams et de 20 dirhams, qui ont vu leurs participations passer respectivement de 4% à 3% et de 7% à 6%. Quant au billet de 100 dirhams, sa part s’est stabilisée à 36%.

 

A l’inverse des billets de banque, les pièces métalliques en circulation dans l’économie ont vu le rythme de leur valeur ralentir d’une moyenne annuelle de près de 5% à 3,5% en 2020, terminant ainsi l’année avec un encours de 3,7 milliards de dirhams. S’agissant du volume, il s’est établi à 2,9 milliards de pièces, en hausse de 2,4%, détaille la Banque centrale.

 

Les pièces en circulation voient leur popularité baisser

La structure des stocks de pièces en circulation, aussi bien en nombre qu’en valeur, n’a pas connu de changement notable, relève Bank Al-Maghrib. En valeur, la part des pièces de 10 dirhams s’est stabilisée à 34% contre 28% pour les pièces de 5 dirhams et de 22% pour celle d'un dirham.

 

En nombre aussi la structure des pièces métalliques en circulation est restée identique à celle observée durant les dernières années, avec des contributions de 28% pour les pièces de 1 dirham, 19% pour 10 centimes et 16 % pour 20 centimes, souligne BAM.