Choc économique historique pour les USA | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Trump avec un masque

Le président Trump portant un masque.

© Copyright : DR

Choc économique historique pour les USA

Par Rachid Al Arbi le 30/07/2020 à 23h50 (mise à jour le 31/07/2020 à 18h30)

Kiosque360. La première estimation fait état d'une chute de 32,9% du PIB américain au terme du deuxième trimestre. L'explosion du nombre de contaminations est susceptible de mettre à mal la reprise espérée au troisième trimestre.

aA

Plongeon de l'économie américaine de 32,9% au deuxième trimestre en rythme annualisé. Selon Les Échos, qui se base sur la première estimation du BEA, l'office statistique américain, «cela représente une chute de 9,5% de l'activité par rapport au premier trimestre, qui avait déjà enregistré un premier recul de son activité lié à l'épidémie de coronavirus». Le journal parle «d'un choc historique, comme la plupart des grandes économies». Il évoque l’Allemagne qui affiche «un recul de 10,1 % de son activité au deuxième trimestre» et la France puis la zone euro qui annonceront leurs premières estimations sous peu.

 

Les Echos annonce que les USA comptent «1,43 million de nouveaux inscrits à une indemnisation chômage la semaine dernière». Preuve de la fragilité de la reprise, «le taux de chômage a reculé à 11,1 % en juin, mais reste bien supérieur aux 3,5 % du début d'année».


Et pour ne pas arranger les choses, le pays enregistre une envolée du nombre de contaminations. Au dernier bilan, plus de 150.000 victimes, ce qui «hypothèque la reprise espérée au troisième trimestre». Cela appelle à mettre en place des mesures de relance. Il faut dire que «certains secteurs repoussent aussi l'horizon d'un retour à la normale, à l'instar du secteur aérien» avec des réductions de cadences de production, de nouvelles suppressions de postes massives à la rentrée.

 

«D'autres secteurs sont moins pessimistes, comme le fabricant de jouets Hasbro qui a assuré que ses usines aux Etats-Unis auront rattrapé leur retard de production d'ici fin septembre», relativise Les Échos. D’où l’importance des mesures de relance. Le journal évoque un plan de sauvetage de l'économie de plus de 2.000 milliards de dollars -l'équivalent de 10 % du PIB américain- qui bloque autour du niveau de soutien financier nécessaire pour les ménages.