Le360 Actualités Maroc

ع
Parc éolien d'Akhfenir

Des éoliennes du parc d'Akhfenir, dans la province de Tarfaya, développé par GE Renewable Energy et Nareva, et mis en service en 2016.

© Copyright : GE Renewable Energy

Climate Change Performance Index 2022: le Maroc maintient son rang dans le top 5 mondial

Par Amine Kadiri le 09/11/2021 à 14h48

Le Maroc se classe au cinquième rang mondial de l’édition 2022 du prestigieux classement de l’indice de performance du changement climatique, devancé uniquement par le Danemark, la Suède, la Norvège et le Royaume-Uni. Selon le rapport, le Maroc est reconnu comme un «leader ambitieux» dans les négociations internationales sur le climat.

aA

La dernière édition du Climate Change Performance Index (Indice de performance du changement climatique, CCPI), qui vient d’être publiée ce mardi 9 novembre 2021, classe le Royaume dans le peloton de tête des pays qui entreprennent le plus d’efforts pour atténuer le réchauffement climatique, conformément à l’Accord de Paris de 2015 (COP21).

 

Sur les 68 pays étudiés, représentant 92% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, le Maroc se classe huitième mondial avec un score global de 71.64 points. Il est à noter que le CCPI n’attribue pas les trois premières places du classement, estimant «qu’aucun pays au monde n'est assez performant dans toutes les catégories d'indices pour obtenir une note globale très élevée». Le Maroc est donc dans le top 5, devant des pays comme la France, l’Allemagne, l’Espagne, la Chine, ou encore le Japon.

 

Climate Change Performance Index 2022
© Copyright : CCPI.org

 

Sur le plan continental, le Maroc est de loin le pays le plus performant, devant l’Egypte (21e), l’Afrique du Sud (39e) et l’Algérie (53e).

COP26: le roi a appelé à "un éveil de la conscience mondiale et à un engagement collectif responsable"

 

«Comme les années précédentes, le Maroc occupe un rang élevé dans les catégories "émissions de gaz à effet de serre", "utilisation de l'énergie" et "politique climatique". La tendance des énergies renouvelables du pays est élevée», ont commenté les auteurs du rapport.

 

Les experts du CCPI mettent en exergue «l’excellent potentiel de production d'énergies renouvelables au Maroc, ainsi que les nombreux grands projets en cours de réalisation dans le cadre du plan solaire marocain». Ils constatent par ailleurs «des progrès dans les investissements dans le secteur des transports publics et dans la réglementation en matière d'efficacité énergétique». Des points faibles sont néanmoins relevés dans les secteurs de l'agriculture et du bâtiment.

 

Le rapport note enfin que le Maroc est reconnu comme un «leader ambitieux» dans les négociations internationales sur le climat et affiche un engagement louable à respecter l’accord de Paris.

 

Le Climate Change Performance Index, publié annuellement depuis 2005, à l’initiative de Germanwatch, NewClimate Institute et Climate Action Network International, est un outil de surveillance indépendant pour suivre les performances de protection climatique de plus de 60 pays. Le CCPI vise à améliorer la transparence de la politique climatique internationale et permet de comparer les efforts et les progrès de chaque pays en matière de protection du climat.