CNOPS: Un plan d’action jusqu’en 2019 | www.le360.ma

ع
CNOPS
© Copyright : DR

CNOPS: Un plan d’action jusqu’en 2019

Par Fayçal Ismaili le 31/12/2015 à 00h57 (mise à jour le 31/12/2015 à 01h10)

Kiosque360. L’année 2016 sera une année charnière pour la Caisse de prévoyance sociale, avec l’extension de la couverture médicale aux étudiants. Mais la CNOPS anticipe et adopte un plan stratégique à moyen terme.

aA

Du nouveau du côté de la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS). C’est ce que nous annonce Aujourd’hui le Maroc dans son dernier numéro de l’année 2015. Selon le quotidien, la Caisse a adopté son plan d’action stratégique pour la période 2015–2019. Il a été même examiné et approuvé par son conseil d’administration, réuni le 28 décembre.

 

Ce plan retient pas moins de 76 nouveaux projets et 48 actions sur cette période, pour un montant estimé à 246 millions de dirhams. Il cible l’accompagnement de l’extension de la couverture médicale de base aux étudiants et aux populations bénéficiant actuellement d’une couverture maladie transitoire, la poursuite de l’amélioration de la qualité de service et de l’accès aux prestations garanties à travers l’amélioration des délais de remboursement et de prise en charge des assurés, l’extension du tiers payant, la simplification des procédures et la poursuite de la politique de proximité et de régionalisation. Parmi les projets phares de ce plan stratégique, figure d’ailleurs l’adoption d’un nouveau système d’information pour permettre une dématérialisation des flux.

 

L’adoption de ce plan stratégique intervient dans un contexte marqué par l’entrée en vigueur, en 2016, des dispositions de la loi 116-12 portant sur l'assurance maladie des étudiants et de la loi 120-13 qui prévoit le basculement de la mutuelle de la prévoyance sociale des cheminots vers le régime du secteur public de l’assurance maladie obligatoire.

 

Le conseil d’administration de la CNOPS a par ailleurs arrêté le budget 2016 de l’établissement. Celui-ci s’établit à quelque 5,2 milliards de dirhams, dont 3,3 milliards prévus au titre de la cotisation salariale et patronale de l’Etat. Cela représente les deux-tiers de l’ensemble des ressources de la Caisse.