Comment la 5G pourrait booster l’agriculture | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
agritech

L'agritech réunit le digital et l'agriculture.

© Copyright : DR

Comment la 5G pourrait booster l’agriculture

Par Khalil Rachdi le 13/12/2020 à 19h55

Kiosque360. L’agritech est sans doute l’un des challenges de l'agriculture du Royaume. La 5G constitue dans ce sens un catalyseur pour développer une innovation marocaine et souveraine.

aA

La cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile, soit la 5G, ne sera décidément pas qu’une simple amélioration du réseau mobile. D’après le directeur marketing stratégique de Huawei Maroc, Chakib Achour, la 5G pourrait même être un catalyseur qui permettrait de développer une innovation marocaine et souveraine.

 

Dans l’hebdomadaire La Vie Éco, l’expert illustre ses déclarations premières par un exemple en matière d’agritech: «ce cas d’usage précis, qui réunit l’agriculture et le digital, et qui est développé par un écosystème de startups marocaines, constituera sans nul doute une opportunité technologique et une occasion inouïe pour développer une innovation marocaine souveraine, et aspirer à un nouveau palier de développement et de croissance».

 

Comment l'arrivée de la 5G dans le Royaume pourrait dès lors permettre de dynamiser l’agriculture? «Au Maroc, la 5G pourrait apporter des réponses concrètes par rapport à la sécheresse, avec une gestion intelligente de consommation de l’eau appelée, la "Smart Irrigation"», répond Chakib Achour à La Vie Éco. D’autant plus que les réseaux de la cinquième génération permettent également le transfert rapide de données vers un Cloud pour que les analyses en temps réel et la communication entre machines «puissent rationaliser et automatiser les processus agricoles», explique-t-il. 

 

Le directeur marketing stratégique chez Huawei Maroc explique aussi que la technologie 5G, le Cloud, l’intelligence artificielle et le big data permettent la gestion, par exemple, d’un cas d’irrigation, à travers la mise en place de capteurs au sol, pour capturer et collecter des données pour mesurer son humidité, sa température, la conductivité électrique ou encore la salinité de l’eau.

 

«Ces données collectées par ces capteurs sont véhiculées par le réseau 5G et envoyées dans une plateforme Cloud que les sociétés marocaines pourront exploiter afin de gérer une irrigation automatique et avoir la quantité d’eau exacte nécessaire», insiste-t-il. De quoi permettre une production optimale et une économie de gaspillage d’eau de plus de 60%. 

 

Le responsable de l’entreprise chinoise relève par ailleurs que la 5G devrait également rendre possible un parterre de cas d’usages, liés notamment à l’industrie du futur pour le pilotage à distance d’outils industriels dans plusieurs domaines, y compris l’agriculture. L’apport de la 5G réside, d’après lui, dans les applications d’usage basées sur cette technologie qui peuvent être instaurées au bénéfice des citoyens, comme le cas de la télémédecine, en cette période de pandémie.